Répit de la marée rouge en Floride

779

Après 15 mois de tourments causés par la marée rouge, les tests des eaux en Floride ne démontrent plus de trace de l’organisme cette semaine.

C’est une grande nouvelle puisque la région est frappée par la marée rouge depuis novembre 2017, causant des dommages irrévocables à la vie aquatique.

Le rapport publié par la Commission de la conservation des poissons et de la faune de la Floride mercredi dernier annonçait que la présence de l’organisme était indétectable dans les échantillons d’eau recueillis dans le sud-ouest, le nord-ouest et sur sur la côte est de la Floride.

La marée rouge est une colonie d’algues à prolifération rapide qui se déplacent dans l’eau, lui donnant un teint rouge. Les algues émettent des toxines lorsqu’elles meurent qui sont mortelles pour la vie marine. Elle peut également irriter la peau des humains et causer des problèmes respiratoires, surtout chez les asthmatiques. La floraison des algues débute en octobre et continue pendant l’hiver, mais celle-ci a duré plus d’un an.

En août, la marée rouge a produit 2000 tonnes d’animaux morts et a coûté aux entreprises plus de 8 millions. Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a déclaré l’état d’urgence dans sept cantons du sud-ouest de la Floride à ce moment-là, afin d’allouer plus de ressources aux agences gouvernementales locales et aux agences de recherche.
Bien que l’avenir demeure incertain, les résultats des tests de la semaine dernière donnent espoir tandis que le pic de la saison touristique approche.

L’Association de la conservation de la côte de la Floride a annoncé qu’elle lâchera 16000 sébastes afin de reconstituer la population décimée par la marée rouge.

Un nouveau rapport sera publié vendredi.