Le gouvernement Cubain annonce une série de rationnements

845
Des Cubains font la file pour acheter du riz avec des tickets de rationnement dans un magasin d’État au centre-ville de La Havane. Photo: REUTERS/Alexandre Meneghini

Le gouvernement Cubain lance un rationnement généralisé de la volaille, des œufs, du riz, des haricots, du savon et d’autres produits de base face à l’aggravation de la crise économique. La ministre du Commerce, Betsy Diaz Velazquez, a déclaré à la Cuban News Agency que différentes formes de rationnement seraient utilisées pour remédier à la pénurie d’aliments de base. Elle a blâmé le durcissement de l’embargo américain sur le commerce imposé par l’administration Trump.

C’est probablement un facteur, mais de nombreux observateurs accusent tout autant la baisse de l’aide du Venezuela. En effet, l’effondrement de la compagnie pétrolière publique a entraîné une réduction de près des deux tiers des expéditions de carburant subventionné que Cuba a utilisé pour produire de l’électricité et gagner des devises sur le marché libre.

Il y a plusieurs semaines que nous parlons de cette crise mais est-ce que ça touche le tourisme ? Les complexes hôteliers ? Nous avons contacté Nino Montagnese, directeur général chez Vacances Air Canada. Il a indiqué que les centres de villégiature n’avaient pas connu de pénurie à ce jour. « Après vérification auprès de notre équipe produit, tout semble bien aller à destination. »

Cuba importe à peu près les deux tiers de ses denrées alimentaires pour un coût annuel de plus de 2 milliards de dollars et de brèves pénuries de produits individuels se produisent depuis des années.

Selon l’Associated Press, ces derniers mois, un nombre croissant de produits ont commencé à disparaître pendant des jours, voire des semaines, et de longues files d’attente se sont formées en quelques minutes seulement après l’apparition de produits rares comme le poulet ou la farine.