Série FITCuba 2019: Le plan de développement

283
Sur le site officiel de FITCuba 2019, à la Fortress San Carlos.

L’an dernier, Cuba a accueilli 4.7 millions de visiteurs. Ce total correspond à une augmentation de 1.3% malgré les répercussions de l’ouragan Irma et de l’embargo américain. Les Canadiens ont formé le plus important groupe de visiteurs étrangers à Cuba, à proportion de 23%. L’Europe, tous pays confondus, a composé 20% des visiteurs. Ce marché a connu une baisse de 10% par rapport à l’année précédente.

Le gouvernement cubain s’est fixé comme but d’atteindre les 5 millions de visiteurs en 2019. Lors des quatre premiers mois de l’année courante, 1.9 million de touristes sont entrés au pays, figure en hausse de 7% comparée à l’an dernier. Le 6 mai, jour de l’inauguration de FITCuba 2019 à la Havane, le nombre de visiteurs a atteint les 2 millions, soit 12 jours plus tôt qu’en 2018.

Si l’on se fie aux chiffres, il est prudent d’affirmer que les conditions sont favorables à l’obtention de l’objectif touristique ambitieux de la plus grande île des Caraïbes. Pour y arriver, un plan de développement agressif à l’horizon 2030, qui inclut 740 sites, a été mis en place. Les détails de ce plan ont été dévoilés lors de la 39ème édition de la Feria Internationale du Tourisme.

Lors d’un discours de Manuel Marrero Cruz, ministre du tourisme de Cuba, ce dernier a dit vouloir changer la perception qu’ont les étrangers du pays. À l’aide de communications plus efficaces et d’un meilleur usage des outils TIC (technologie de l’information et de la communication), le ministre souhaite augmenter les ventes au détail. « La promotion en ligne ne suffit plus, » dit-il « nous devons améliorer notre travail auprès des détaillants. » Au-delà de la communication, le ministre Cruz affirme que le gouvernement cubain oeuvre également à améliorer le rapport qualité-prix de leurs produits touristiques, le confort des chambres, la variété de nourriture disponible et la sélection des véhicules à louer.

L’Espagne, qui était le pays à l’honneur de FITCuba 2019, continue à mener la danse en matière d’investissement dans le tourisme cubain. La ministre du tourisme espagnole, Maria Reyes, a exprimé que malgré les obstacles, l’Espagne détient une stratégie claire face au développement prévu. Cette stratégie est fondée sur cinq piliers : la croissance sociale et économique grâce à un produit touristique de qualité, compétitif et profitable, la préservation de la nature et de la culture, la bienfaisance sociale par la distribution des retombées, l’implication gouvernementale et finalement, le leadership.

Une panoplie de mesures prévues

Les travaux du Capitole, vus de la terrasse au neuvième étage de l’hôtel Parque Central Iberostar.

Pour demeurer compétitif, Cuba se charge d’outiller le pays d’internet sans fil. L’opération est actuellement complétée sur la majorité des plages touristiques. La Havane sera la prochaine ville à être connectée, d’ici à la fin de l’année. Il est également prévu que tous les hôtels quatre et cinq étoiles au pays soient équipées avant la fin 2019.

Le ministre Cruz a transmis son souhait de développer le tourisme événementiel. Selon lui, Cuba possède la capacité et l’infrastructure requise pour accueillir de grands nombres de visiteurs, notamment dans les multiples grands hôtels de la Havane.

Quatre terrains de golf sont présentement en développement par joint-venture sur l’île. En plus des 277 monuments nationaux, Cuba propose 14 parcs nationaux autour desquels le gouvernement prévoit de bâtir son marché de l’écotourisme. Plus de 50 terrains de camping seront inaugurés, ainsi que 26 petits et moyens hôtels, de manière à diversifier l’offre d’hébergement. Des mesures en vue d’éliminer les déchets plastiques sont en cours de déploiement. Du 23 au 28 septembre, l’événement écotouristique TURNAT 2019 se tiendra dans la région marécageuse de Zapata. Parmi les autres événements prévus cette année, du 28 septembre au 2 octobre, un rassemblement pour les amateurs de photographie aura lieu à Cayo Largo. Pour les amateurs de cigars cubains, le festival Partagas se déroulera au mois de novembre.

Au niveau des croisières, La Havane est le plus important port au pays. En 2018, les entrées par croisières ont augmenté de 46%. Près de 850 000 voyageurs sont arrivés par voie maritime, à bord de 25 vaisseaux appartenant à 17 compagnies.

Lors d’une conférence connexe sur le site de FITCuba, le tourisme multidestination a été promu par les directeurs touristiques du Nicaragua et du Mexique. Ceux-ci ont proposé que Cuba soit la fenêtre qui s’ouvre sur les autres pays des Caraïbes. Dr. Miladys Orraca Castillo, présidente de l’agence chargée du marketing des services médicaux cubains, à véhiculer le souhait que les voyageurs songent au tourisme médical à Cuba.

L’hébergement

La piscine à débordement au sixième étage de l’hôtel Packard Grand Iberostar.

D’ici 2021, 4000 nouvelles chambres sont prévues dans 30 hôtels à Cuba, 13 parmi ceux-ci à la Havane. Il s’agit d’un investissement global de 3 milliards.

L’alliance forte entre l’Espagne et Cuba est évidente dans le cas de la chaîne Iberostar. Au cours des deux prochaines années, le groupe passera de 21 à 30 hôtels sur le territoire. À Holguín, l’hôtel cinq-étoiles tout inclus Albatros-Guardalavaca jouira d’une localisation privilégiée sur la plage. L’hôtel Packard à la Havane a subi une rénovation complète qui s’est terminée en septembre 2018. Il est situé sur l’emblématique promenade Prado que le défunt Karl Lagerfeld a transformée en passerelle pour le défilé de la collection croisière 2016-2017 de Chanel.

La délégation de FITCuba a eu le plaisir de visiter l’hôtel Comodoro de la Havane. Des rénovations importantes sont présentement en cours. La piscine naturelle conjointe à l’eau chaude du golfe du Mexique a tout pour plaire aux clients urbains de la capitale.

Sur l’esplanade Malecón fort convoitée, la construction de l’hôtel Prado y Malecón du groupe parisien AccorHotels se terminera sous peu. L’ouverture est prévue cette année. Tout près, le SO/ Havana Paseo del Prado du groupe AccorHotels ouvrira ses portes en 2020.

Du côté de Cayo Guillermo, un complexe sans formule tout incluse géré par le groupe Kempinski sera inauguré plus tard cette année. Toujours à Cayo Guillermo, l’hôtel cinq-étoiles Muthu Rainbow Beach sera inauguré cette année. Il s’agit du premier hôtel LGBTQ à Cuba. Finalement, le groupe espagnol H10 ouvrira le tout premier hôtel à Cayo Cruz, l’Ocean Arena Blanca.

Le ministre Marrero a aussi annoncé que le plan de développement comprend la mise en marché de 26 000 chambres dans des résidences privées. Le gouvernement cubain offrira le support et la formation nécessaire à ceux qui souhaitent travailler dans les casas particulares ou offrir leur propriété en location.

Le transport aérien

Afin de développer davantage le tourisme à la Havane, Cuba cherche à attirer les compagnies aériennes vers la ville. Présentement, 59 compagnies aériennes y sont installées, représentant 450 vols entrants par semaine. Environ la moitié des touristes arrivent au pays par la Havane, par voie aérienne ou maritime. D’ailleurs, le ministre Cruz a expliqué qu’une stratégie d’organisation pour l’amélioration de l’aéroport de la Havane est en cours d’implantation. Cuba a reconnu l’expertise étrangère en matière de gestion aéroportuaire. Des compagnies étrangères détiennent présentement des contrats pour la gestion des aéroports de Varadero et de Santa Clara, entre autres.

Sans préciser quelle compagnie aérienne, dans l’entrevue ci-jointe avec le directeur général de l’hôtel Packard, Alejandro Barrios Álvarez a dévoilé que des accords sont en cours de révision pour de nouveaux vols directs sur la Havane en provenance du Canada, dès cet automne. M. Álvarez semble se préparer à accueillir la clientèle canadienne dans son établissement.

Pour ceux qui souhaitent investir, 170 opportunités d’affaires sont disponibles selon le ministre Cruz. À ce jour, Cuba est une destination sécuritaire pour les Canadiens, sans crime organisé, sans cartels de drogue et sans enlèvements. Le peuple cubain est éduqué et accueillant. « Pour réaliser nos objectifs, nous devons faire les choses différemment, » dit le ministre Cruz. « Merci de votre support, de votre confiance et de votre grande contribution. Parier sur le tourisme cubain est un pari sur l’amélioration de la vie des citoyens. »

La piscine naturelle de l’hôtel Comodoro.
Le Carnival Sensation accosté au port de la Havane.
(De gauche à droite) Frida Velarde, directrice de Orbita Popular, Arianne Deschênes, journaliste pour Openjaw Québec, Miguel Fluxa, président de la chaîne Iberostar, Anna Krupina, journaliste pour Openjaw.