Accusations majeures de l’Association européenne des agents de voyages contre l’IATA

624

C’en est assez ! Vendredi dernier, l’Association européenne des agents de voyages et des voyagistes (ECTAA) a déposé une plainte contre l’IATA concernant des infractions liées aux règles de la concurrence.

Dans la plainte déposée auprès de l’autorité européenne de la concurrence (DGComp), l’ECTAA demande d’enquêter sur ces infractions liées à la violation des articles 101 et 102 du traité UE. Selon l’Association, les compagnies aériennes sont devenues des concurrents directs des agents de distribution de billets et il est temps que les choses changent : les pratiques discriminatoires doivent cesser !

Un contrat commercial désuet

La relation commerciale entre les agents de voyages et les compagnies aériennes ayant grandement évolué depuis les dernières années, elle n’a dorénavant plus rien à voir, selon elle, avec le fonctionnement de l’époque. En ce sens, on se plaint que le contrat d’agence de vente, que chaque agent accrédité IATA doit signer, soit désuet, ne collant plus du tout à la nouvelle réalité économique. Ce contrat a d’ailleurs été rédigé il y a plus de 40 ans.

« Les compagnies aériennes imposent toutefois aux agents de voyages des contraintes contractuelles très strictes, unilatérales et disproportionnées pour la distribution des billets, notamment via le programme IATA Passenger Agency Program (PAP) » nous explique l’ECTAA.

Elle poursuit en affirmant que les agents de voyages n’ont aucune influence sur le processus de décision et que des changements majeurs ont pourtant été apportés récemment avec l’introduction de NewGen ISS, le système de règlement des transactions de l’IATA en cours de déploiement.

De son côté, une déclaration de l’IATA nous indique qu’elle estime que la plainte de l’Association est « sans fondement », ajoutant être impatiente d’en discuter avec la DG Comp et l’ECTAA.