Voyageurs canadiens : plus besoin de visa pour le Brésil !

673


Désormais, plus besoin d’ajouter un détour au consulat dans le cadre de votre itinéraire si vous souhaitez aller contempler la populaire statue du Christ Rédempteur au sommet du Corcovado à Rio de Janeiro ! Les amoureux du Brésil seront heureux de savoir qu’à compter du 17 juin 2019, le visa n’est plus requis pour les détenteurs de passeports canadiens qui entrent au Brésil à des fins touristiques, de transit ou d’affaires pour des séjours d’une durée maximale de 90 jours.

En plus du Canada, ce changement vise également les touristes en provenance des États-Unis, du Japon et de l’Australie. Les voyageurs avec un passeport valide seront donc en mesure d’explorer le Brésil pour un séjour de 90 jours et moins, avec la possibilité de prolonger leur séjour jusqu’à 180 jours. Dans ce cas, il faut néanmoins s’attendre à une visite à la police fédérale pour obtenir l’approbation de la prolongation.

Selon CNN, cette décision a été annoncée en mars dernier, avant une visite officielle du président brésilien Jair Bolsonaro à la Maison-Blanche, dans un communiqué de presse en duo avec le président Trump.

Des mesures assouplies pour favoriser le tourisme brésilien

Le Brésil a mis en œuvre une série de changements au cours des dernières années visant à augmenter le nombre de touristes au pays.

Depuis l’annonce, le Brésil a déjà connu un intérêt accru pour les voyages des touristes des quatre pays concernés. En mars, les recherches de vols entre l’Australie et le Brésil ont augmenté de 36 % par rapport à l’année précédente. Les Américains ont connu un boom de recherche similaire, avec une augmentation de 31% dans la recherche de vols suivant les nouvelles.

Les visiteurs européens ont longtemps bénéficié de voyage sans visa au Brésil, et ceux des pays voisins d’Amérique latine sont en mesure de se déplacer librement à l’intérieur et hors du Brésil tant qu’ils peuvent produire une carte d’identité, et ce, sans passeport requis.

Rappelons que pendant les Jeux olympiques d’été de 2016 organisés à Rio de Janeiro, le Brésil avait temporairement abandonné son exigence pour les voyageurs des quatre pays maintenant exemptés. En 2017, le pays avait annoncé que les visiteurs des mêmes pays ne seraient plus tenus de se rendre dans un consulat ou une ambassade pour obtenir leur visa et qu’ils pourraient plutôt demander le document en ligne moyennant des frais de 40 $, au lieu des 160 $ précédemment prescrits.

Selon le ministère brésilien du Tourisme, le passage à un e-visa avait déjà entraîné une augmentation de 35% du nombre de demandes reçues par le ministère en 2018.