Un nouveau programme du Québec pour favoriser le développement des aéroports régionaux

536

Le gouvernement du Québec mettra en place ce vendredi un nouveau programme, investissant 22,5 millions de dollars pour offrir des vols plus fréquents et plus abordables aux voyageurs qui volent à destination et en provenance des aéroports régionaux à l’extérieur des plus grandes villes de la province, nous apprend CBC.

La présentation du nouveau programme se fera à partir de l’aéroport de Sherbrooke, lieu où sera présente une importante délégation dirigée par le ministre des Transports, François Bonnardel.

Grâce à cette initiative, lescompagnies aériennes nouvelles et existantes pourront également puiser dans le fonds pour augmenter le nombre de routes qu’elles offrent ailleurs dans la province.

Partout au Québec, les municipalités font pression sur la province pour qu’elle améliore le transport aérien régional.« Lorsqu’il y a un service, les gens doivent composer avec des prix élevés pour quelque chose qui n’est pas flexible et qui, trop souvent, est très limité », a déclaré Alexandre Cusson, président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Par exemple, un billet aller-retour de Gaspé à Montréal coûte environ 570 $ — à peine moins cher que les 680 $ qu’il en coûterait pour faire l’aller-retour, de Montréal à Paris, aux mêmes dates.Ainsi, M. Cusson prévoit que l’initiative du gouvernement de la CAQ aura un impact important sur le tourisme, la viabilité à long terme des petits aéroports et le développement industriel.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, président du comité du transport aérien de l’UMQ, a déclaré que le principal problème auquel sont confrontées les régions est le coût élevé du transport aérien et que l’intensification de la concurrence se traduira par une baisse des prix pour les voyageurs.

À noter qu’Air Canada est la seule compagnie aérienne qui dessert Gaspé et les Îles de la Madeleine vers Québec, puis Montréal.

L’an dernier, l’ancien gouvernement libéral a annoncé qu’il rembourserait jusqu’à 30 % du coût des billets d’avion pour les résidents qui se rendent dans la péninsule de Gaspé, dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue ou de la Côte-Nord, jusqu’à concurrence de 500 $ par année.

Rappelons que l’annonce de 2018 comprenait également 100 millions de dollars pour réparer et investir dans les infrastructures aéroportuaires régionales.