Air France et Paris Aéroport : une nouvelle technologie pour assurer la traçabilité des bagages

674

L’industrie du transport aérien se prépare à transporter pas moins de 7,8 milliards de passagers par an ! Au cours des prochaines années, la croissance estimée du trafic aérien devrait conduire à un doublement du nombre de bagages transportés annuellement, qui s’établit actuellement à 4,6 milliards, selon les données de SITA. Dans cette optique, Air France assurera à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle la traçabilité des bagages grâce à des étiquettes équipées de puces RFID avec la coopération de Paris Aéroport.

Air France fait partie des toutes premières compagnies aériennes mondiales ayant décidé, en collaboration avec Paris Aéroport, de mettre en place l’usage de la technologie RFID. Pour Air France en 2020, il s’agit d’environ 8 millions de bagages par an qui seront ainsi étiquetés.

Actuellement, Air France et Paris Aéroport font face aux enjeux sont suivants :

  • Répondre au besoin d’information des clients sur leurs bagages
  • Améliorer le taux d’identification et le suivi des bagages (avec des gains en termes de performance opérationnelle) et réduire les coûts d’exploitation associés.

Rappelons que dans le cadre de sa résolution 753, l’IATA (Association internationale du transport aérien) stipule notamment qu’un bagage devra être tracé sur l’ensemble de son parcours (à l’enregistrement, à l’embarquement, lors des transferts et à l’arrivée). Elle recommande également le déploiement mondial du suivi des bagages au moyen de puces d’identification par radiofréquence (RFID).

Cette technologie sera progressivement déployée sur les autres escales de la compagnie Air France mais également sur l’ensemble des terminaux de Paris-Charles de Gaulle, notamment le Terminal 1.