Les grands voyagistes boudés par des touristes plus connectés

584

(TVA nouvelles) Réserver ses vacances à la carte en quelques clics: les géants du tourisme, à l’image de Thomas Cook, peinent à faire face aux nouvelles habitudes des consommateurs et à la concurrence des opérateurs à bas prix sur internet.

Voyager en milieu de semaine, partir d’un aéroport et revenir d’un autre, ou réserver deux hôtels sur deux sites différents lors d’un même séjour sont désormais des pratiques courantes, facilitées par les offres en ligne des compagnies aériennes et des opérateurs tels que Booking ou AirBnB. (Lire l’article)

À lire aussi :
Faux avis d’hôtels : TripAdvisor accusé de son inaction
Le voyagiste britannique Thomas Cook fait faillite
L’ACTA réunit l’industrie du voyage au Musée Grévin