INSOLITE: La carte des sièges de Japan Airlines vous montre où les jeunes enfants sont assis

453

Si vous saviez d’avance que vous serez assis à côté d’un bébé ou d’un tout-petit sur un vol, changeriez-vous de siège? Probablement que beaucoup de voyageurs le feraient! Pour ceux qui aimeraient pouvoir choisir, Japan Airlines a trouvé une solution innovante : une carte des sièges montrant où tous les bébés sont assis.

La carte de sélection des sièges du transporteur vous indique les sièges déjà achetés pour les nourrissons et les jeunes enfants.

Le passager Rahat Ahmed a déclaré à USA TODAY qu’il était en train de sélectionner ses sièges pour un long vol sur Japan Airlines lorsqu’il a remarqué que la carte des sièges avait un indicateur de berceau pour bébé. « J’étais curieux de savoir si c’était réellement un indicateur d’un bébé sur le siège, » a-t-il mentionné.

À lire aussi :
INSOLITE: Un cheval miniature à bord d’un vol d’American Airlines
INSOLITE: Trump suggère la bombe nucléaire pour stopper les ouragans
INSOLITE: Un agent de bord caché, découvert dans un compartiment à bagages !

Le site Web de Japan Airlines explique la signification de cette nouvelle icône :

« Les passagers voyageant avec des enfants âgés de 8 jours à 2 ans et qui choisissent leur siège directement sur le site JAL verront apparaître sur le siège via l’écran de sélection une icône indiquant la présence d’enfant(s). Cela permet aux autres passagers de savoir qu’un jeune enfant peut être assis là. »

JAL avertit que la carte de bébé n’est pas parfaite. Si, par exemple, un siège d’enfant est réservé par une méthode autre que le site Web de JAL (par exemple, dans le cadre d’une visite ou d’un billet d’attribution), l’icône « enfant » ne sera pas affichée. Et s’il y a un changement dans l’avion, les icônes de localisation de bébé peuvent ne pas être affichées dans les endroits appropriés.

Malgré ces avertissements, Ahmed, qui se rend fréquemment au travail et tente de dormir sur des vols de nuit, considère la carte du bébé comme un atout. Bien que les enfants turbulents ont été l’exception plutôt que la règle, il a vécu quelques mauvaises expériences.

« Je n’ai aucun problème avec les bébés, mais si je peux éviter le risque d’un parent qui laisse son enfant s’emballer, je suis heureux d’en profiter, a-t-il dit. Et quand vous avez des vols transocéaniques, vous voulez encore plus de certitude que le calme sera au rendez-vous. »