Le champion des tout-inclus

271

(Urbania) Ça a beau être LA façon de voyager à l’étranger la plus prisée des Québécois, aux yeux de certains, le tout-inclus est un forfait vacances qui comprend tout, tout, tout… même une bonne dose de jugement. Mais pas pour Sébastien Poirier, qui en a visité pas moins de 11 en 4 ans.

RENCONTRE AVEC LE PLUS GRAND FAN DE TOUT-INCLUS DU QUÉBEC.

Sébastien Poirier n’avait jamais pris de vacances avant 2013. En 17 ans de carrière, ce workaholic alors trentenaire n’en avait jamais vu l’utilité, jusqu’à ce qu’une amie l’invite dans un tout-inclus au Mexique, séjour qu’elle avait remporté à l’occasion d’un concours. Depuis, il part vers le sud au moins quatre fois par année. Récemment, entre deux emplois, il en a profité pour faire trois tout-inclus en trois mois.

Ses comptes Facebook et Instagram regorgent de photos de complexes hôteliers bordés de palmiers, de quais menant vers l’horizon infini et de paysages sous-marins. « Il y a plein de gens qui snobent les resorts, mais qui « likent » toutes mes photos sur Instagram. C’est comme les gens qui disent qu’ils n’écoutent pas Occupation double, mais qui se lèvent la nuit pour haïr un candidat », s’amuse-t-il. (Lire l’article)