Air Canada surmonte les défis avec une autre année rentable

123

Alors qu’elle annonçait somme toute de bons résultats financiers pour l’année 2019, Air Canada prévoit un certain ralentissement en 2020, compte tenu des turbulences en lien avec sa flotte de Boeing 737 MAX cloués au sol et l’éclosion du coronavirus. 

La société a déclaré un bénéfice net ajusté de 47 millions de dollars pour le quatrième trimestre qui s’est terminé le 31 décembre, ce qui est inférieur aux 55 millions de dollars un an plus tôt.

Une part de cette légère baisse peut être attribuée à des coûts plus élevés pour l’entretien d’aéronefs plus anciens après l’échouement du 737 MAX. Air Canada s’attendait pourtant à porter sa flotte de 24 avions MAX à 50 d’ici le milieu de l’année 2020. La compagnie aérienne a prévu une augmentation des dépenses d’entretien de 150 millions de dollars en 2020.

Les autres mesures financières ont été plus positives : le BAIIDA (bénéfice avant intérêts, impôts et dotation aux amortissements) est en hausse de 13%, soit 636 milliards de dollars, comparativement à 3,213 milliards de dollars en 2018.

La compagnie aérienne a déclaré un bénéfice d’exploitation de 1,65 milliard de dollars en 2019, comparativement à 1,496 milliard de dollars en 2018.

« Je suis très heureux d’annoncer de solides résultats pour le quatrième trimestre et l’exercice 2019, année au cours de laquelle nous avons généré des revenus records de plus de 19 milliards de dollars et atteint des niveaux records de liquidités non soumises à restrictions, et ce, malgré l’indisponibilité d’environ le quart de notre flotte d’appareils monocouloirs à la suite de l’interdiction de vol visant les appareils 737 MAX de Boeing à l’échelle mondiale » a déclaré Calin Rovinescu, président et chef de la direction.

Selon M. Rovinescu, ces résultats « soulignent la capacité de la compagnie aérienne à surmonter les défis majeurs ». Il a également fait l’éloge du groupe d’employés d’AC, comptant 37 000 employés, « qui s’occupent de nos clients dans des circonstances opérationnelles extrêmement compliquées ».

Pour l’année à venir, Air Canada devrait lancer un nouveau programme de fidélisation plus tard cette année, en plus d’aller de l’avant avec son projet de fusion avec Transat A.T., qui a été approuvé par près de 95 % des actionnaires de Transat l’été dernier et qui demeure assujetti à des approbations réglementaires.

Mais la tendance n’est pas qu’au ciel clair, puisqu’Air Canada commence l’année 2020 dans un climat d’incertitude en raison des Boeing 737 MAX cloués au sol et des risques économiques et géopolitiques émergents en lien avec le virus COVID-19.

À lire aussi :
Air Canada suspend ses vols à destination de Beijing et Shanghai