L’industrie mondiale du voyage est en attente

545

Du jamais vu. Les avis et les communiqués de presse ont inondé les boîtes de réception d’Open Jaw au cours des dernières 24 heures alors que les compagnies aériennes, les compagnies de croisières, les hôteliers et les parcs à thème réagissaient incroyablement rapidement à la pandémie de COVID- 19. Verdict : l’industrie mondiale du voyage au grand complet est en attente.

Parmi les développements des dernières 24 heures, nommons :

  • AmaWaterways, Uniworld, Celestyal et Windstar ont toutes stoppé leurs opérations pour plusieurs semaines.
  • Virgin Voyages a reporté sa première navigation prévue le 1er avril au 7 août.
  • Le groupe Globus (Globus Family of Brands) a suspendu toutes ses visites jusqu’au 30 avril prochain.
  • Les passagers de 70 ans et plus auront besoin d’un certificat « aptes à naviguer » avec Royal Caribbean, Carnival et Norwegian Cruise Line.
  • Disney a fermé ses activités touristiques, y compris 11 parcs à thème à travers le Monde et Disney Cruise Line.
  • Le centre d’appels de WestJet connaît des temps d’attente pouvant aller jusqu’à 10 heures.
  • La Dre Bonnie Henry, agente de santé de la Colombie-Britannique, recommande d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada.
  • Norwegian Air Shuttle annule des milliers de vols et licencie 50 % de son personnel.
  • Après l’annulation du mondial ITB Berlin la semaine dernière, les organisateurs de l’IPW 2020, la plus grande vitrine de voyage des États-Unis, sont encore en train d’évaluer s’ils vont toujours de l’avant ou non avec l’événement qui devait débuter le 30 mai prochain.
  • WestJet a reporté sa tournée promotionnelle 2020 qui devait avoir lieu dans des villes partout au Canada en avril et en mai prochain.
  • Transat renonce aux frais pour les modifications apportées aux réservations existantes jusqu’au 30 avril.
  • Le Département d’État des États-Unis a émis un avis aux voyageurs de niveau 3, deuxième catégorie la plus élevée en gravité, et ce, pour le monde entier.
  • Le Conseil mondial des voyages et du tourisme (WTTC) affirme que les voyages dans le Monde pourraient chuter de 25 % cette année, ce qui mettrait 50 millions d’emplois en péril.