Air Canada assurera un vol spécial depuis le Maroc pour ramener des Canadiens au pays

645

Air Canada a annoncé aujourd’hui qu’en collaboration avec le gouvernement du Canada, elle exploitera un vol spécial le 21 mars au départ du Maroc afin de ramener des Canadiens au pays.

« Nous sommes conscients qu’il s’agit d’une période éprouvante pour tous les Canadiens qui se trouvent encore à l’étranger et qui sont anxieux de rentrer chez eux. Nos équipes travaillent jour et nuit avec le gouvernement canadien. Nous mettons à disposition notre portée mondiale afin de ramener au pays le plus de Canadiens possible, sachant toutefois que nous ne pourrons porter assistance à tous », a affirmé Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada.

Un gros-porteur d’Air Canada, d’une capacité de 450 places, sera affecté à ce vol Casablanca–Montréal. Affaires mondiales Canada coordonne sur place les dispositions pour les Canadiens qui souhaitent rentrer.

À lire aussi :
Air Canada suspend graduellement ses vols d’ici le 31 mars

« Nous faisons tout notre possible pour aider les Canadiens à l’étranger à revenir au pays et nous sommes reconnaissants à Air Canada de son soutien. Son expertise technique et opérationnelle nous est précieuse, a déclaré l’honorable François-Philippe Champagne, ministre des Affaires étrangères. C’est un excellent exemple du type de collaboration et de soutien qu’encourage le gouvernement du Canada pour faire face à cette crise de santé publique sans précédent. »

Le gouvernement canadien a annoncé qu’il fournira également une aide financière pour le retour des Canadiens à l’étranger directement touchés par la COVID-19.

Il est important de rappeler aux voyageurs que seuls les citoyens canadiens, les résidents permanents et les membres de leur famille immédiate détenant un document de voyage valide seront admis à bord de ces vols à destination du Canada. Tous les passagers feront l’objet d’un contrôle médical avant l’embarquement. Tout passager présentant des symptômes associés à la COVID-19 sera refusé à l’embarquement, sauf s’il présente un certificat médical confirmant que ses symptômes ne sont pas liés à la COVID-19. À leur arrivée au Canada, tous les passagers devront s’auto-isoler pendant une période de 14 jours.