COVID-19: les compagnies aériennes à genoux attendent un soutien public

359

(La Presse) Paris – Les compagnies aériennes, mises à genoux par la crise du coronavirus, appellent à l’aide publique pour passer le cap d’une paralysie d’une ampleur et d’une durée jamais vues qui pourrait redessiner le paysage d’un secteur hier encore florissant.

Touchées de plein fouet par les fermetures de frontières et les restrictions de circulation, partout dans le monde les compagnies aériennes ont une à une cloué leur flotte au sol, avec des mesures de chômage partiel pour des milliers d’employés dans le monde.

Début avril, l’effondrement du trafic mondial atteignait 80 % par rapport à 2019 alors que le secteur naviguait encore sur des prévisions confortables d’un doublement du nombre de passagers dans 20 ans avec un rythme de croissance de 3 à 4 % par an.

À la fin mars, l’Association internationale du transport aérien (IATA) estimait que la moitié des compagnies aériennes risquent d’être à court de liquidités dans les deux à trois mois. (Lire l’article)