Mise en place de nouvelles mesures relatives aux masques non médicaux et aux couvre-visages dans le réseau de transport du Canada

624

La COVID-19 est un problème de santé publique à l’échelle mondiale qui a bouleversé la vie quotidienne des gens partout dans le monde, et la priorité absolue du gouvernement du Canada reste la sécurité et la sûreté de tous les Canadiens.

Aujourd’hui, le ministre des Transports, l’honorable Marc Garneau, a annoncé de nouvelles mesures exigeant que tous les passagers aériens aient un masque non médical ou un couvre-visage pour se couvrir le nez et la bouche pendant le voyage. Ces mesures entreront en vigueur le 20 avril 2020, à midi, HAE.

Lorsqu’ils font des voyages aériens, les voyageurs seront invités à se couvrir le nez et la bouche dans les situations suivantes :

  • aux points de contrôle des aéroports canadiens, lorsque les agents effectuant le contrôle ne peuvent pas maintenir une distance de deux mètres entre eux et le voyageur;
  • lorsqu’il est impossible de se tenir à distance des autres ou selon les instructions des employés du transporteur aérien;
  • d’après les directives d’une autorité ou d’un responsable de la santé publique.

Les passagers aériens de tous les vols au départ ou à destination d’un aéroport canadien devront également montrer qu’ils ont le masque non médical ou le couvre-visage nécessaire au moment de l’embarquement, sans quoi ils ne seront pas autorisés à poursuivre leur voyage. Les passagers doivent suivre les instructions actuelles de l’Agence de la santé publique sur les couvre-visages.

Lorsqu’ils utilisent des modes de transport maritime, les voyageurs sont invités à porter des masques non médicaux ou des couvre-visages autant que possible. De plus, les exploitants de traversiers et de navires à passagers menant des activités essentielles doivent, si possible :

  • faire des annonces publiques à l’intention des voyageurs sur le besoin d’avoir un masque non médical ou un couvre-visage pour se couvrir le nez et la bouche, qu’ils utiliseront au cours de leur voyage lorsqu’il est impossible de rester physiquement à distance des autres, et sur le fait que les passagers pourraient se voir refuser l’embarquement s’ils refusent de se conformer.

Les passagers voyageant en train, en autobus ou en autocar sont également vivement encouragés à porter des masques non médicaux ou des couvre-visages autant que possible. Il est possible que l’exploitant de ces modes de transport demande aux passagers de se couvrir le nez et la bouche lorsque l’éloignement physique n’est pas possible.

Faits en bref

  • Le port d’un masque non médical ou d’un couvre-visage sur le nez et la bouche est une autre façon d’empêcher la contamination des personnes et des surfaces par les gouttelettes respiratoires que vous produisez.
  • Les pratiques actuelles de santé publique et d’hygiène adéquate, y compris l’éloignement physique et le lavage fréquent des mains, restent les méthodes les plus efficaces pour limiter la propagation du virus.