Transport aérien: Nolinor croît en pleine crise

441

(La Presse) Alors que les grands transporteurs aériens ont cloué l’essentiel de leur flotte au sol et déjà annoncé leur intention de réduire celle-ci, Nolinor nage à contre-courant. L’entreprise de Mirabel vient d’acquérir trois appareils, plus grands que ceux qu’elle détenait déjà, et a des rêves pour l’après-COVID-19.

« Chaque matin, quand on entre au bureau, on voit la flotte de Transat clouée au sol, c’est sûr que c’est stressant de se dire que nous, on investit », confie Marco Prud’homme, président de Nolinor, dont le siège social est situé à quelques mètres de la piste 11-29 de l’aéroport de Mirabel, actuellement occupée par de nombreux appareils stationnés pendant la crise.

Son entreprise vient d’acquérir trois Boeing 737-400 qui viendront compléter sa flotte comprenant actuellement 10 appareils 737-200 et un 737-300. Bâtis dans les années 90, ces nouveaux appareils pourront accueillir 158 passagers, comparativement aux 120 des plus petits modèles. Ils auront aussi une plus longue portée, seront plus économiques et mieux équipés. (Lire l’article)