100 000 employés de croisières toujours coincés en mer

173

(TVA nouvelles) Au moins 100 000 employés de navires de croisière sont toujours bloqués en mer plus de deux mois après que le coronavirus a paralysé l’industrie. Selon un rapport publié dimanche, plusieurs de ces travailleurs n’ont même pas été payés, rapporte le Miami Herald.

L’industrie des croisières, tout comme celle des voyages de façon générale, a cessé ses opérations à la fin du mois de mars. En avril, la plupart des passagers de navires de croisières avaient réussi à regagner la terre ferme, et à finalement rentrer chez eux.

Pourtant, 100 000 membres d’équipage eux sont coincés en mer sur des navires sans destination. La plupart attendent l’autorisation de retourner dans leur pays d’origine.

Beaucoup ne sont pas payés parce qu’ils ne travaillent plus officiellement et que les législations de travail du pays d’origine ne s’appliquent pas aux entreprises et aux navires immatriculés à l’étranger.

La plupart des employés n’ont aucune idée du moment où ils seront finalement autorisés par les gouvernements à accoster puis à rentrer chez eux. (Lire l’article)