Transport aérien: FlightHub se protège de ses créanciers

70

(La Presse) Avec des réservations en baisse de 90 % depuis le début de la crise du coronavirus, l’entreprise montréalaise FlightHub, qui vend des billets d’avion en ligne, vient de se placer à l’abri de ses créanciers.

L’entreprise fondée à Montréal en 2012 a toutefois bon espoir de reprendre ses activités. Elle a réduit ses effectifs de moitié au Canada (de 180 à 90 employés) et de 90 % aux États-Unis (de 20 à 2 employés). Ses actionnaires ont aussi injecté des fonds pour permettre à l’entreprise de passer à travers la crise. La somme injectée n’a pas été rendue publique. Le Groupe FlightHub estime qu’il se protégera de ses créanciers pour une période de trois à six mois.

« Nous restons engagés à livrer des services de grande valeur à nos clients, soit de leur procurer des itinéraires au meilleur prix. L’injection de nouveaux fonds de nos actionnaires et l’appui de notre conseil d’administration sont des votes de confiance forts à l’égard de l’avenir de notre entreprise », a indiqué Christopher Cave, chef des opérations de FlightHub, dans une déclaration écrite. (Lire l’article)