L’Etat allemand sauve Lufthansa et veut provisionner les futurs dividendes

448

(L’Eco Touristique) Vingt-trois ans après avoir vendu la dernière action, l’Etat allemand rachète 20% de Lufthansa, en difficulté depuis le début de la crise.

La compagnie aérienne Lufthansa a confirmé jeudi être proche d’un sauvetage par le gouvernement allemand grâce à un plan de 9 milliards d’euros. Cette décision ferait prendre à l’Etat fédéral une participation importante dans un groupe menacé par l’effondrement du trafic. Le projet, qui n’a pas encore été finalisé, prévoit des mesures de stabilisation pour un montant allant jusqu’à 9 milliards d’euros. Sur cette somme, 3 milliards d’euros sont programmés « sous forme de prêt » de la banque d’investissement publique KfW, selon la compagnie allemande, également présente via des filiales en Suisse, Belgique et Autriche.

Ce plan amènerait le fonds de stabilité économique du gouvernement fédéral (WSF), créé pour amortir les répercussions de la pandémie de coronavirus, à acquérir 20% du capital, ainsi que des obligations convertibles en actions valant « 5% supplémentaires plus une action », a détaillé Lufthansa. La convertibilité pourrait être exercée « en cas d’offre publique d’achat par un tiers », ce qui donnerait de fait au gouvernement une minorité de blocage pour la faire échouer. (Lire l’article)