Le groupe LATAM se protège contre les créanciers

409

(Air Journal) Le groupe aérien LATAM Airlines et ses filiales au Chili, au Pérou, en Colombie, en Équateur et aux États-Unis ont déposé une demande de protection contre les créanciers, dans le cadre du processus de réorganisation financière du Chapter 11 américain. Les filiales en Argentine, au Brésil et au Paraguay ne sont pas incluses dans le dossier. Cueto Group et Qatar Airways vont engager 900 millions de dollars de financement supplémentaire, et les vols continueront sans changement.

A peine annoncé son programme de vols pour juin et juillet qui le voyait atteindre dans deux mois 18% des capacités habituelles, le groupe leader en Amérique latine a dévoilé ce 26 mai 2020 « une réorganisation et une restructuration volontaires aux Etats-Unis, avec le soutien des familles Cueto et Amaro et de Qatar Airways », deux de ses plus gros actionnaires. Vu les effets de la pandémie de Covid-19 « sur l’industrie aéronautique mondiale », ce processus de réorganisation permet à LATAM Airlines de « travailler » avec les créanciers du groupe et d’autres parties prenantes pour « réduire sa dette, accéder à de nouvelles sources de financement et continuer à fonctionner » tout en permettant au groupe de « transformer son activité dans cette nouvelle réalité ».

Le processus de réorganisation financière du chapitre 11 est selon son communiqué « un cadre juridique éprouvé, dans lequel LATAM et lesdites filiales auront la possibilité de redimensionner leurs opérations dans le nouvel environnement de la demande et de réorganiser leurs bilans, leur permettant ainsi d’émerger plus agiles, résilients et durables ». En attendant, il se prépare à accueillir à nouveau les clients une fois que les interdictions de voyager seront levées et que la demande augmentera, « garantissant les normes de sécurité les plus élevées pour les passagers et l’équipage pour lesquelles LATAM est hautement reconnu ». (Lire l’article)