Sanctions américaines : Marriott doit plier bagages à Cuba

678

(L’Eco Touristique) Sur décision du Département du Trésor américain, Marriott devra fermer son hôtel Four Points Sheraton de La Havane d’ici fin août et ne pourra ouvrir les autres hôtels qu’il avait en projet sur l’île.

Marriott va devoir fermer son hôtel à Cuba et faire une croix sur les projets qu’il y avait en développement. Le Département du Trésor américain lui a en effet ordonné de fermer son hôtel Four Points Sheraton de La Havane d’ici fin août. Marriott était entré sur le marché cubain en 2016, au moment du rapprochement historique entre Cuba et les Etats-Unis, sous la présidence de Barack Obama. « Notre licence d’opération avait été révisée et renouvelée en 2018 », mais « nous avons récemment été informés que la licence gouvernementale ne serait pas renouvelée » cette fois, « ce qui force Marriott à cesser ses opérations à Cuba », a expliqué un porte-parole du groupe hôtelier. L’entreprise prend donc acte de cette décision, tout en espérant des jours meilleurs. « Marriott continue de penser que Cuba est une destination que les touristes, y compris les Américains, ont envie de visiter », a indiqué la porte-parole du groupe, assurant que celui-ci « a hâte de rouvrir à Cuba si le gouvernement américain nous donne la permission d’y faire des affaires à nouveau ».

Des sanctions qui pèsent sur le tourisme cubain

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, les Etats-Unis multiplient les sanctions contre Cuba, qui pèsent notamment sur son tourisme. Mercredi, le département d’Etat a ainsi ajouté sept compagnies et hôtels cubains à sa liste d’entités sanctionnées. (Lire l’article)