Prendre l’avion dans le monde d’après COVID-19

443

(TVA Nouvelles) Avec la pandémie de coronavirus, voyager en avion est devenu une expérience complexe: port du masque, certificats médicaux et plusieurs heures de contrôles se généralisent avant d’embarquer avec des équipages sous haute protection.

Au moment où certains rêvent de s’envoler après la fin du confinement, le transport aérien subit un bouleversement encore plus important que le tournant sécuritaire qui a suivi les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

«Avant la pandémie, on devait arriver deux heures avant un vol. À présent, il faut arriver à l’aéroport au moins quatre heures avant le décollage», explique Suyanto, un passager d’un vol intérieur en Indonésie fin mai.

Avant même de pouvoir s’enregistrer, il a dû patienter dans plusieurs files d’attente pour des contrôles et prouver qu’il n’était pas infecté par la COVID-19.

«C’était une expérience plus fatigante et plus chère». «Avec ces règles strictes, je pense que les gens vont y réfléchir à deux fois avant de voyager», note l’homme de 40 ans qui a payé deux fois plus cher son billet alors que la compagnie devait laisser ses avions à moitié vides. (Lire l’article)