Virgin Atlantic respire enfin

71

(Air Journal) La compagnie aérienne Virgin Atlantic a trouvé 1,2 milliards de livres de financement pour lui permettre de survivre à la pandémie de Covid-19. Avec un plan de restructuration impliquant son actionnaire Delta Air Lines, elle prévoit déjà de redevenir rentable en 2022.

La compagnie britannique, qui doit relancer lundi prochain cinq liaisons long-courriers, a annoncé le 14 juillet 2020 avoir « franchi une étape importante vers la sécurisation de son avenir à la suite des graves répercussions de la pandémie Covid-19 sur l’économie mondiale, la nation et l’industrie du voyage et de l’aviation », via une recapitalisation provenant uniquement de fonds privés. Un plan de restructuration sur cinq ans « qui, une fois approuvé et mis en œuvre, permettra à Virgin Atlantic de voler » va être présenté, avec le soutien des actionnaires Virgin Group (é00 millions) et Delta mais aussi « de nouveaux investisseurs privés et créanciers existants » : il ouvre la voie à la reconstruction de son bilan et à la « rentabilité de la compagnie aérienne à partir de 2022 ».

Cette recapitalisation offrira un programme de refinancement d’une valeur d’environ 1,2 milliard de livres sterling au cours des 18 prochains mois. Une somme qui vient s’ajouter aux « mesures d’auto-assistance » déjà prises, y compris des économies d’environ 280 millions de livres par an et d’environ 880 millions de livres via les modifications et le financement des livraisons d’avions au cours des cinq prochaines années. (Lire l’article)