La distanciation physique dans les avions est irréaliste plaide Emirates

343

(La Presse) Garder des sièges vides à bord des avions pour respecter la règle de distanciation physique est irréaliste dans la mesure où le coût serait trop élevé, a estimé jeudi un responsable de la première compagnie aérienne du Moyen-Orient, Emirates, basée à Dubaï.

Exploitant une flotte de 270 gros-porteurs, la compagnie a interrompu ses activités fin mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, avant de les reprendre deux semaines plus tard. Emirates prévoit de desservir 58 villes d’ici la mi-août, contre 157 environ avant la crise sanitaire.

« Il est bon de discuter de distanciation physique à bord des avions […], mais nous voulons revenir à la normale », a déclaré Boutros Boutros, responsable de la communication d’Emirates, lors d’une conférence sur l’intelligence artificielle à Dubaï. (Lire l’article)