ACTA: Le lobbyisme des agences de voyage connaît du succès

522

Mme Carla Qualtrough, ministre fédérale de l’Emploi, a annoncé jeudi dernier que les Canadiens pourront, pendant quatre semaines supplémentaires, accéder à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pour un total de 28 semaines. Le gouvernement fédéral a également fourni de plus amples détails sur une annonce faite auparavant au sujet de la transition de la PCU vers l’assurance emploi (AE), et du fait que l’AE sera désormais accessible à un plus grand nombre de Canadiens.

En outre, un nouveau programme proposé, soit la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) sera lancé. Ledit programme est conçu pour les travailleurs autonomes et pour les travailleurs qui ne sont pas admissibles à l’AE. La nouvelle PDRÉ fournira 400 $ par semaine, pendant un maximum de 26 semaines sur une période d’un an. Vous trouverez ici des renseignements supplémentaires sur les changements aux taux de prime de l’AE, sur les heures assurables et sur l’admissibilité à la PCRE.

L’ACTA se réjouit des résultats atteints à la suite des efforts de lobbyisme de son industrie. Comme le dit le dicton, « il faut tout un village » et nous remercions tous les conseillers en voyages et tous les leaders d’agences de voyage qui ont pris le temps d’envoyer des lettres personnalisées à leur représentant gouvernemental local, et d’effectuer un suivi au moyen d’innombrables appels téléphoniques au cours des derniers mois. Ces démarches ont certainement produit de bons résultats mentionne Paradis, présidente de l’ACTA.

Des dispositions législatives seront présentées en septembre, lorsque la Chambre des communes recommencera à siéger pour voter concernant trois nouveaux programmes de prestations, y compris la PCRE.

Ceci signifie que nous devrons poursuivre nos efforts de lobbyisme et qu’encore une fois, nous demanderons à nos membres de s’impliquer et de maintenir notre élan.

Nouvelle campagne de lobbyisme à venir pour demander une aide critique en 2021

Compte tenu de la démission récente du ministre Morneau et des changements de postes subséquents à Ottawa, nous lancerons notre nouvelle campagne de lobbyisme dans les jours à avenir. L’ACTA, au nom des agences de voyage et des conseillers en voyages, cherche à obtenir une aide financière particulière au secteur afin de surmonter la présente crise financière. Le programme de subvention salariale compte parmi les plus précieux des programmes d’aide et constitue un filin de sécurité pour nos agences de voyage; il FAUT qu’il soit prolongé à son taux d’origine de 75 % ou plus. Compte tenu des baisses de revenu de 95 % ou plus pour la plupart des agences de voyage, ce programme est essentiel à notre survie.

Une fois de plus, nous souhaitons remercier nos membres, agences de voyage et conseillers en voyages, et leur témoigner notre reconnaissance concernant toutes les rencontres tenues avec les députés, et les centaines de lettres leur ayant été envoyées ainsi qu’aux ministres clés du cabinet pour leur faire comprendre l’histoire et la détresse des professionnels de l’industrie canadienne du voyage. L’ACTA tient à souligner vos efforts – merci! » a déclaré Paradis. « Nous ne pouvons pas laisser tomber, notre industrie aura besoin d’une aide continue en 2021. »