Des corridors aériens encore plus menacés au Canada

502

L’Association canadienne du contrôle du trafic aérien (ACCTA) a twitté il y a deux jours que des coupes additionnelles de personnel, prévues chez les contrôleurs aériens, menacent sérieusement la sécurité de certains corridors aériens au Canada.

Une nouvelle circule à l’effet que Nav Canada envisagerait des licenciements additionnels qui toucheraient, cette fois-ci, « des travailleurs indispensables et rendraient des corridors aériens moins sûrs partout au pays » souligne l’ACCTA.

La fonte des gains sonnants et trébuchants qu’encaisse Nav Canada depuis le début de la pandémie, est à l’origine des remerciements adressés à des employés du contrôle aérien. Selon les sources, c’est entre 700 et 1000 employés qui ont perdu leur emploi depuis mars 2020.

Le journal La Presse rapporte cette semaine que « quelque 60 emplois sont en jeu dans sept tours de contrôle allant de Whitehorse à Windsor, tandis que la société à but non lucratif chargée des services de navigation aérienne au pays soupèse une réduction de son personnel ».