Phuket devient projet pilote pour la Thaïlande

454
Phuket balnéaire, Thaïlande

Il faut un premier. Phuket a levé la main. La destination a accepté d’ouvrir sa machine touristique dans l’espoir d’incarner le modèle à suivre dans la relance du tourisme de la Thaïlande.

C’est le secteur privé touristique de Phuket qui a convaincu le secteur économique public du pays, chapeauté par le premier ministre Prayut Chan-o-cha, d’approuver la proposition.

Cette proposition indique qu’à compter du 1er juillet, tous les touristes internationaux vaccinés seront bienvenus à Phuket sans devoir se placer en quarantaine (qui devient obligatoire aujourd’hui 1er avril dans un format de sept jours).

À condition que…

Non pas la proposition mais le succès de ce projet reposera sur une condition : que 70 % de la population locale soit vaccinée.

Discrimination… positive?

L’élaboration du projet pointe différentes actions qui sont jugées essentielles à sa réussite. Et celles-ci sont discriminatoires.

Peut-on en vouloir à un agonisant de vouloir se remettre à respirer?

Toujours est-il que l’urgence de relancer le tourisme pour donner à manger aux coffres du pays et à la population locale a incité les autorités à pointer ce qui doit se faire :

– la vaccination doit être accélérée dans les provinces touristiques les plus importantes de la Thaïlande, comme Phuket et Samui

– 70 % de la population de ces secteurs doit être vaccinée entre le 15 avril et le 30 juin 2021

– la vaccination sera priorisée auprès des personnes travaillant dans les secteurs du tourisme et des services – précisé ici comme étant les employés des hôtels et des transporteurs aériens. L’objectif est de vacciner 1 million de ces personnes d’ici juin 2021

Phuket urbaine, Thaïlande

-le secteur privé pourra collaborer avec le gouvernement dans les démarches d’approvisionnement des vaccins auprès de sources autres que celles visées par les autorités publiques.

Les autorités du pays signalent également vouloir approuver très prochainement la Travel Pass (passeport numérique COVID) de l’IATA.