Reprise des voyages : «la vaccination des communautés d’accueil, c’est là le défi»

307
Paul Arseneault, expert en tourisme et professeur au Département de marketing de l’UQAM

« On peut être optimistes quand on regarde le pourcentage de population vaccinée au Québec et au Canada, mais ce n’est pas un indicateur en matière de tourisme international. » Le Devoir

C’est ce qu’a affirmé d’emblée Paul Arseneault, expert en tourisme et professeur au Département de marketing de l’UQAM, au journal.

À l’heure où la vaccination contre la COVID-19 s’accélère dans le monde et où de nombreux pays entament le déconfinement de leur population, la reprise du tourisme international, elle, devra encore attendre, avertissent les experts.

De fait, même si le Canada et les États-Unis sont parmi les pays ayant le plus haut taux de population vaccinée dans le monde, la frontière terrestre est toujours fermée. Aucune date de réouverture n’a encore été fixée, et ce, même si plus de la moitié des Canadiens et des Américains ont déjà reçu une première dose de vaccin.

« Non seulement la frontière américaine n’est pas ouverte, mais les frontières interprovinciales ne le sont pas non plus. Il est toujours techniquement impossible pour les Québécois d’aller en Ontario. Et avec le premier ministre ontarien qui annonce que l’école est suspendue [pour le reste de l’année scolaire], on comprend qu’on n’est pas sortis de l’auberge », note M. Arseneault.

Pour lire l’article dans sa totalité, c’est par ici.