L’OMT dicte à l’Afrique d’utiliser le pouvoir du tourisme

235

Participant au récent sommet en Namibie dont l’objectif était de trouver des moyens pour développer l’industrie du tourisme en Afrique, le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Zurab Pololikashvili, a appelé à l’opportunisme.

« L’Afrique est un endroit d’une incroyable diversité culturelle et naturelle et les villes africaines sont pleines d’énergie juvénile, a souligné M. Pololikashvili et dont les propos sont rapportés sur Xinhuanet. Toutefois, comme nous le savons, le potentiel touristique de l’Afrique n’a pas encore été pleinement exploité. »

« Il était clair auparavant, tout comme il est clair maintenant, qu’un pays comme la Namibie a le potentiel pour devenir une destination touristique de premier plan. De plus, il existe une réelle détermination à utiliser le pouvoir du tourisme pour stimuler le développement et créer des opportunités », a noté le chef de l’OMT.

Les cailloux dans la chaussure

Pour que les discussions puissent enligner les pistes de solution dans la bonne direction, le secrétaire général a pointé du doigt certaines réalités qui expliquent les difficultés du continent dans son développement touristique.

Il a entre autres souligné que la sécurité pour les touristes compte parmi les raisons pourquoi l’Afrique n’atteint pas son potentiel touristique. Les coûts élevés des voyages dans et entre les pays d’Afrique sont un autre frein au développement du tourisme.

Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme

La marque Afrique : priorité de l’agenda de l’OMT

« Un facteur clé est la faible connaissance de la marque parmi les touristes du monde entier. C’est pourquoi nous avons fait de la défense de la marque africaine l’une des priorités de l’agenda de l’OMT pour l’Afrique », a ajouté Zurab Pololikashvili.

La Covid aussi est une priorité

L’OMT garde également un œil ouvert sur l’évolution de la pandémie sur le continent africain. La pauvreté des populations et l’isolement de plus communautés ne facilitent pas les choses dans la lutte contre la Covid.

L’OMT reconnaît que l’Afrique doit trouver des moyens de faire face à l’augmentation des cas de COVID-19.