6 juillet : fin de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs canadiens, mais…

1125

Sont toutefois exclus les personnes non vaccinées (0 dose) et partiellement vaccinées (1 dose), les enfants de moins de 12 ans (tranche d’âge encore non accessible aux vaccins), les touristes étrangers, les guéris de la Covid.

Ottawa a annoncé hier l’assouplissement des mesures frontalières pour les voyageurs qui entrent au Canada. Le gouvernement dit adopter une approche responsable et prudente en surveillant continuellement les données et les preuves scientifiques disponibles pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens.

Fin de la quarantaine obligatoire

À compter du 5 juillet 2021 à 23 h 59, heure avancée de l’Est, les voyageurs entièrement vaccinés (Canadiens et résidents permanents), qui sont autorisés à entrer au Canada, ne seront plus soumis à l’obligation fédérale de se mettre en quarantaine ou de subir un test de dépistage de la COVID-19 au huitième jour suivant leur arrivée. De plus, les voyageurs aériens entièrement vaccinés ne seront pas tenus de séjourner dans un hôtel autorisé par le gouvernement.

Pour être considérés comme entièrement vaccinés, les voyageurs doivent avoir reçu toutes les doses d’une série d’un vaccin – ou d’une combinaison de vaccins – au moins 14 jours avant leur arrivée au Canada.

À l’heure actuelle, ces vaccins sont fabriqués par Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson. Les voyageurs peuvent recevoir leur vaccin dans n’importe quel pays et doivent fournir les documents justificatifs attestant qu’ils ont été vaccinés en anglais ou en français, ou au moyen d’une traduction certifiée conforme.

« Il s’agit de la première phase de notre démarche prudente à l’égard de l’assouplissement des mesures frontalières du Canada. Pour le moment, nous n’ouvrons pas nos frontières davantage. Le gouvernement du Canada continue de travailler avec les autorités américaines vers une réouverture sécuritaire pour les deux pays » souligne l’honorable Dominic LeBlanc, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales.

Certaines exigences obligatoires demeurent

Pour pouvoir bénéficier de ces nouvelles mesures, les voyageurs entièrement vaccinés doivent tout de même satisfaire à toutes les autres exigences obligatoires, notamment l’obligation relative aux tests effectués au préalable et à l’arrivée.

Les voyageurs entièrement vaccinés doivent également être asymptomatiques, posséder une copie papier ou numérique de leurs documents de vaccination et fournir des renseignements sur la COVID-19 électroniquement par l’intermédiaire d’ArriveCAN avant leur arrivée au Canada.

« Pour le moment, le gouvernement du Canada continue de conseiller vivement aux Canadiens d’éviter les voyages non essentiels. Bien que l’avenir s’annonce plus prometteur qu’il ne l’a été depuis longtemps, nous ne devons pas relâcher notre vigilance. Notre approche progressive d’assouplissement des mesures frontalières est guidée par des faits, des preuves scientifiques et les conseils de nos experts en santé publique » souligne pour sa part l’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

Pour les non ou partiellement vaccinés

Pour les voyageurs qui ne sont pas entièrement vaccinés, les mesures frontalières actuellement imposées par le Canada demeurent inchangées.

Les voyageurs aériens non vaccinés doivent également réserver un séjour de trois nuits dans un hôtel autorisé par le gouvernement avant leur départ vers le Canada.

« Nous éliminerons l’exigence concernant le contrôle de la température corporelle préalable au départ des voyageurs internationaux venant au Canada. De plus, puisque le nombre de cas de COVID-19 continue d’être très élevé en Inde, nous avons prolongé les restrictions de vol pour ce pays. Nous continuerons de suivre l’évolution de la situation et prendrons les mesures qui s’imposent le moment venu » ajoute l’honorable Omar Alghabra, Ministre des Transports.

Faits en bref

  • Il est possible que certaines provinces et certains territoires aient leurs propres restrictions à l’entrée. Vérifiez les restrictions et exigences fédérales, provinciales ou territoriales avant de voyager
  • Les voyageurs entièrement vaccinés qui souhaitent bénéficier de l’assouplissement des exigences de quarantaine et de tests doivent satisfaire à tous les critères, y compris la présentation électronique de leurs documents de vaccination, en anglais ou en français, dans ArriveCAN avant l’arrivée au port d’entrée.
  • Les personnes qui transmettent des renseignements erronés sur leur statut vaccinal s’exposent à une amende pouvant atteindre 750 000 $ ou à une peine d’emprisonnement allant jusqu’à six mois, ou les deux. Le non-respect des consignes de quarantaine ou d’isolement constitue également une infraction et peut entraîner une amende de 5 000 $ pour chaque jour de non-conformité et pour chaque infraction commise.
  • Le gouvernement du Canada prolonge jusqu’au 21 juillet 2021 à 23 h 59 (HAE) les restrictions temporaires sur les voyages discrétionnaires (non essentiels) aux États-Unis et à l’étranger. Les voyageurs qui peuvent actuellement entrer au Canada comprennent les citoyens canadiens, les résidents permanents et les personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens.

Aussi…

À l’heure actuelle, les étrangers qui possèdent une confirmation de résidence permanente valide accordée le 18 mars 2020 ou avant sont autorisés à entrer au Canada. Depuis hier 21 juin 2021, tout étranger qui possède une confirmation de résidence permanente valide sera autorisé à voyager au Canada.À l’heure actuelle, les étrangers qui possèdent une confirmation de résidence permanente valide accordée le 18 mars 2020 ou avant sont autorisés à entrer au Canada. Depuis hier 21 juin 2021, tout étranger qui possède une confirmation de résidence permanente valide sera autorisé à voyager au Canada.