« Nous réclamons la fin des annonces fragmentaires »

336
Mike McNaney, président et chef de la direction du Conseil national des lignes aériennes du Canada

Le Conseil national des lignes aériennes du Canada est loin de se réjouir de la levée annoncée de certaines restrictions de voyage. « Le Canada a désespérément besoin d’un plan de redémarrage clair et complet pour les voyages internationaux » clame-t-il.

« Nous réclamons un plan global de réouverture des frontières et la fin des annonces ponctuelles et fragmentaires concernant les changements de politique en matière de quarantaine et de frontières. »

Loin de correspondre au rapport du Comité d’experts

Le Conseil souligne que les changements annoncés par Ottawa sont loin de correspondre au rapport du Comité d’experts du gouvernement et que les principales compagnies aériennes du Canada réclament la fin des annonces « au coup par coup ».

« L’assouplissement des restrictions de quarantaine pour les Canadiens entièrement vaccinés et les voyageurs admissibles est un pas dans la bonne direction. Mais le gouvernement continue de refuser de fournir aux Canadiens un plan de relance clair et global décrivant comment les mesures du rapport seront adoptées, déclare Mike McNaney, président et chef de la direction de ce Conseil, qui représente Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation et WestJet.

« Alors que d’autres pays comme la France ont déjà modifié leurs mesures pour accueillir les voyageurs canadiens, nous n’avons toujours pas de plan ni de calendrier précis au Canada. »

Rappelons que le rapport dont il est mention a été préparé par des experts en épidémiologie, en virologie ainsi qu’en analyse avancée des données, et que celui-ci est un examen fondé sur des données – dont scientifiques – qui préconise divers changements aux mesures relatives aux voyages et aux frontières.

Le Conseil fait remarquer qu’alors que le Canada a atteint un objectif de vaccination de 75 % et 20 % (selon le nombre de doses), « l’annonce d’hier n’a pas abordé ces mesures de manière substantielle. »

« Contrairement à de nombreux autres pays, y compris nos partenaires du G7, le Canada n’a pas encore fourni de plan de relance clair indiquant quand et comment les principales restrictions aux voyages et aux frontières seront levées, en particulier pour les voyageurs entièrement vaccinés en provenance de pays étrangers, et comment les recommandations du Comité consultatif seront adoptées. »

Des emplois en jeu

Le Conseil sonne également l’alarme sur les répercussions à venir sur les emplois.

« Les pays qui parviennent à mettre en œuvre une politique de tests et de quarantaine fondée sur la science et les données ne se contenteront pas de protéger la santé publique; ils favoriseront également la reprise globale de leur économie nationale et prendront des emplois et des investissements aux pays qui ne le font pas. Nous devons agir maintenant, » met en garde M. McNaney.