Nouveau Fonds d’aide au tourisme de 500$ millions ; toujours rien pour les agents de voyage

399

Hier, l’ouverture des demandes pour le Fonds d’aide au tourisme d’Ottawa a permis de constater que ce dernier profitera aux exploitants touristiques canadiens, mais pas aux agences de voyages et aux conseillers indépendants.

Le FRT, qui fait partie d’un ensemble d’aide plus vaste de 1 milliard de dollars proposé dans le budget fédéral de 2021, fournira 500 millions de dollars au secteur du tourisme intérieur au cours des deux prochaines années.

485 millions de dollars seront versés par les autorités de développement régional directement aux entreprises elles-mêmes afin d’aider à la création de nouvelles expériences touristiques ou d’améliorer celles qui existent déjà.

Le gouvernement du Canada investira également au moins 50 millions de dollars dans des projets touristiques autochtones.

Les fonds seront remboursables, pour des contributions allant jusqu’à 500 000 $, ou non remboursables pour des contributions allant jusqu’à 100 000 $. Les organismes autochtones et sans but lucratif seront admissibles à des fonds non remboursables.

De plus, 15 millions de dollars par l’entremise d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISED) appuieront le développement des destinations, les attractions saisonnières et locales, les ressources humaines et le perfectionnement des compétences.

Melanie Joly, the minister of economic development and official languages
Melanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles.

« Notre gouvernement est là pour le secteur du tourisme depuis le début de la crise de la COVID-19 et l’annonce d’aujourd’hui vise à ajouter un autre outil à la gamme de mesures de soutien liées à la COVID qui l’aideront à se rétablir, à se préparer à la croissance future et à créer des emplois », a déclaré la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, dans un communiqué. « Il s’agit d’une étape importante dans nos efforts de rétablissement visant à attirer des visiteurs de partout dans le monde afin qu’ils puissent découvrir l’extraordinaire beauté naturelle sauvage de notre pays, sa nourriture délicieuse, ses expériences culturelles riches et son hospitalité incroyablement chaleureuse une fois qu’il sera sécuritaire de le faire. »

La page du gouvernement du fonds note qu’il vise à « aider le secteur à se repositionner pour accueillir les visiteurs internationaux, en offrant les meilleures expériences touristiques canadiennes que nous avons à offrir au monde ».

Étant donné que les frontières du Canada demeurent fermées sans date de réouverture aux visiteurs internationaux, ce fonds vise la survie et la repousse du secteur à long terme.

Beth Potter, President & CEO of the Tourism Industry Association of Canada
Beth Potter, présidente et chef de la direction de l’Association de l’industrie touristique du Canada

« L’industrie du tourisme continue de faire face à d’importantes difficultés en raison du début de la pandémie de COVID-19. Au cours de la conférence de presse d’aujourd’hui, la ministre Joly a reconnu l’ensemble unique de facteurs que notre ensemble de secteurs a endurés et a souligné à maintes reprises le fait que l’industrie touristique a été la première et la plus durement touchée », a déclaré Beth Potter, présidente et chef de la direction de l’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC).

« Nous sommes reconnaissants de l’annonce de fonds supplémentaires à l’industrie par l’entremise du FRT, avec une perspective ciblée pour assurer le soutien aux exploitants autochtones. Bien qu’il ne résolve pas tous les problèmes, ce financement pourrait faire la différence entre la capacité d’une entreprise à rester en activité et à employer du personnel tout au long du long chemin vers la reprise. »

Traduction d’un article de Nicholas Sokic, Open Jaw