Le passeport vaccinal pour les Canadiens pourrait être retardé

303
La solution provisoire à un passeport numérique pour les vaccins : l’application ArriveCAN

Pressé par les journalistes de savoir quand les Canadiens auront un « passeport vaccinal » délivré par le gouvernement, le premier ministre Justin Trudeau a évité de donner une date précise, ne s’engageant pas plus sur le fait que les Canadiens auraient une preuve officielle de leur statut vaccinal d’ici la fin de l’année.

Et ce, malgré les commentaires antérieurs d’Ottawa selon lesquelles un passeport numérique pour les vaccins était en préparation pour l’automne.

S’adressant aux médias, M. Trudeau s’est contenté d’indiquer que cette future preuve officielle à utiliser lors des voyages serait « simple et efficace ».

Comme l’a rapporté Open Jaw lorsqu’Ottawa a levé de nombreuses restrictions pour les Canadiens entièrement vaccinés revenant au pays, un système provisoire permet en ce moment aux voyageurs de télécharger des photos et des images de leurs certificats de vaccination dans l’application ArriveCan, pour les mettre à la disposition des agents frontaliers du Canada.

Un système numérisé qui utilise la même technologie que les passeports électroniques canadiens est en cours d’élaboration.

Recherche d’un consensus avec les provinces

En plus d’une technologie de pointe, le gouvernement fédéral doit assurer la coordination avec les provinces, où les renseignements sur la santé des Canadiens sont stockés. D’après les commentaires de M. Trudeau cette semaine, ces ententes n’ont pas encore été finalisées.

« Le gouvernement fédéral participera au niveau international de la certification, nous avons donc un rôle à jouer pour nous assurer que les titres de compétences des Canadiens pourront être acceptés partout dans le monde, mais il y a beaucoup de conversations actives avec les provinces sur la forme exacte que cela prendra », a encore déclaré le premier ministre cette semaine.

Malgré le fait que d’autres pays ont déjà lancé des programmes numériques de certification COVID, y compris celui de l’UE depuis le 1er juillet, Trudeau ne semble pas se sentir sous pression pour fournir un passeport vaccinal aux Canadiens.

« C’est une excellente occasion de rappeler aux Canadiens qu’on veut se faire vacciner complètement. La capacité de voyager à travers le monde, en fait la capacité de faire plus de choses et surtout la capacité d’éviter les pics qui vont venir avec la prochaine arrivée potentielle de variants et les pics que nous voyons autour de la variante Delta chez les Canadiens non vaccinés est quelque chose que nous pouvons prévenir », a-t-il déclaré.

Traduction d’un article de Lynn Elmhirst, OpenJaw