Le passeport vaccinal obtient son approbation aux États-Unis, ce qui pourrait changer la donne

1401

Une nouvelle enquête de Upgraded Points, un site d’information pour les voyageurs, montre que 81,8% des Américains sont maintenant en faveur d’un passeport vaccinal.

« Après avoir compilé les résultats, je dirais que nous avons été un peu surpris par les réponses, mais probablement moins surpris par le calendrier », a déclaré Alex Miller, fondateur et PDG de Upgraded Points.

« L’idée d’un passeport vaccinal a gagné en popularité de façon exponentielle. Avec la ville de New York et certaines parties de la Californie rendant désormais obligatoire la preuve de vaccination, ainsi que de grandes entreprises comme Norwegian Cruise Lines, il est inévitable que d’autres villes, États et entreprises commencent à faire de même.

« Et même si certains États comme la Floride et le Texas ont interdit les passeports vaccinaux, le grand public commence à s’habituer à l’idée. »

L’adoption généralisée de passeports vaccinal– ou l’approbation des mandats de passeports vaccinaux – aux États-Unis pourrait faciliter la réouverture des frontières et l’assouplissement des restrictions pour les opérateurs.

Sans surprise, les baby-boomers étaient les moins susceptibles d’être en faveur des passeports vaccinaux, 77 % des baby-boomers s’y opposant.

Et parmi ceux qui ne sont toujours pas vaccinés, les hommes étaient plus susceptibles d’être incités à se convertir en raison des restrictions de voyage.

En outre, l’étude demandait également si les compagnies aériennes, hôtelières, de croisières et de voyages devraient exiger une preuve de vaccination. La majorité – 50,9 pour cent – des répondants ont déclaré qu’ils étaient plus susceptibles de voyager au pays avec des exigences de passeport vaccinal, les femmes (59 pour cent) plus susceptibles que les hommes (52 pour cent).

Pas moins de 74 % étaient d’accord pour dire que les passeports vaccinaux devraient être exigés pour voler dans un avion.

En ce qui concerne les activités de loisirs comme manger à l’intérieur dans les restaurants ou assister à un concert, 49,1 % des personnes interrogées étaient plus susceptibles d’assister à un concert qui nécessitait un passeport vaccinal, tandis que 48,8 % étaient plus susceptibles d’aller dans un restaurant avec un passeport vaccinal requis.

« Comme pour toutes les questions de santé publique, l’éducation est essentielle », a expliqué M. Miller. « Discuter ouvertement de ce sujet a donné aux gens l’occasion de réfléchir à la raison pour laquelle il pourrait s’agir moins d’un débat sur les libertés personnelles que d’une réponse d’urgence sanitaire. »

« Les chiffres de l’enquête nous montrent que de plus en plus de gens commencent à réaliser que le vaccin aidera à limiter la propagation de la COVID-19 en voyage. Surtout maintenant, avec le variant Delta qui se propage si rapidement.

Traduit d’un article de Nicholas Sokic, Open Jaw