OJQ à destination : voyager à Paris à l’ère du passe sanitaire

1005
Palais Garnier

La semaine passée, OpenJaw Québec était de passage à Paris pour un séjour d’une semaine. Notre rédactrice a donc pu vivre une première expérience de voyage vers l’Europe. Vous vous demandez peut-être s’il est aisé – et agréable! – pour un Canadien de voyager en France présentement. Qu’en est-il de l’ambiance générale à destination suite à l’instauration récente de la passe sanitaire obligatoire dans les restaurants, les bars et les musées?

D’abord, il faut rappeler que le Canada fait partie de la liste verte de la France depuis le 19 juin dernier, ce qui implique que les Canadiens entièrement vaccinés n’ont pas à réaliser un test de dépistage pour leur arrivée en France. De plus, le gouvernement français a mis en place un système de reconnaissance des vaccins faits à l’étranger pour les touristes qui souhaitent se rendre en France.

Le verdict de notre rédactrice à Paris : oui, malgré les restrictions imposées par le pays aux citoyens comme aux voyageurs, il est présentement agréable et plutôt facile de voyager dans la Ville Lumière et ce, pour les raisons énumérées ci-dessous.

Peu d’achalandage aux attractions touristiques

Pour les plus impatients d’entre nous, c’est un bon temps pour voyager à Paris, puisqu’il y a présentement moins de touristes étrangers qu’à l’habitude, donc peu d’achalandage aux attractions touristiques. Munie de sa carte Paris Museum Pass, notre rédactrice est d’ailleurs rentrée au Louvre un samedi après-midi sans aucune attente. Même chose pour l’attente inexistante du côté de l’Arc de Triomphe ou du Palais Garnier.

Des Parisiens heureux de retrouver les touristes

En ce moment, les Parisiens sont particulièrement sympathiques avec les touristiques. Chauffeurs de taxi, restaurateurs et hôteliers ont le sourire aux lèvres, accueillant en grand les Canadiens qui commencent timidement à revenir à destination après des mois d’absence.

Pratique, le passe sanitaire d’équivalence

Le passe sanitaire d’équivalence que vous pouvez demander avant votre arrivée au pays est très pratique. Des Québécois qui étaient sur le même vol que notre rédactrice l’ont reçu rapidement avant leur arrivée en France. Celle-ci fut moins chanceuse, puisqu’elle ne l’a jamais reçu, pour une raison qu’elle ignore toujours. Pour avoir accès aux lieux de loisirs et aux restaurants, elle a donc dû réaliser un test antigénique à son arrivée, après avoir pris rendez-vous à l’aéroport. Ce désagrément fut finalement presqu’une bonne chose pour elle, car cela lui aura permis de tester le point suivant, soit l’efficacité des cliniques de tests rapides à disposition des touristes.

Facilité d’accès aux tests antigéniques et PCR

Pour les voyageurs sans code QR prouvant leur schéma vaccinal complet, des tests antigéniques rapides (ou les PCR) aux 72 heures sont requis pour avoir accès aux restaurants et aux musées. Heureusement, des laboratoires éphémères se trouvent à presque tous les coins de rue. Un test rapide vous coutera 25 euros (prévoir de l’argent comptant) et le résultat est obtenu en 30 minutes ou moins.

Pour le retour au Canada, un test PCR effectué dans les 72 heures avant le retour est toujours requis. Sous les bons conseils de son hôtelier du quartier Montmartre, notre rédactrice a pris un rendez-vous à l’avance, en ligne, dans un laboratoire à pied de l’hôtel. Une fois sur place, elle n’aura attendu que cinq minutes pour la réalisation du test et les résultats ont été obtenus en moins de 24 heures. Le système mis en place pour répondre aux exigences sanitaires semble donc efficace.

Des touristes et des citoyens respectueux des mesures

Malgré les manifestations organisées le samedi (n’ayant causé aucun désagrément), l’acceptation générale du passe sanitaire par les français et les touristes se fait sentir partout. Selon ce que notre rédactrice a pu constater au gré des différents arrondissements visités, les serveurs et les clients sont très coopératifs. Les terrasses demeurent animées comme avant.

Bref, à Paris règne présentement une ambiance de voyage très agréable. La destination n’est pas saturée de visiteurs et les procédures sanitaires nouvellement établies ne causent pas d’obstacle majeur au bon déroulement du voyage. La capitale de la France, centre mondial de l’art, de la mode, de la gastronomie et de la culture, demeure toujours aussi charmante. À découvrir ou redécouvrir, même en temps de Covid, évidemment si les conditions le permettent.