Air France présente son premier Airbus A220-300

646

Aujourd’hui, Air France a réceptionné son premier Airbus A220-300, nouveau fleuron de son réseau court- et moyen-courrier.

Après l’arrivée des Airbus A350 sur son réseau long-courrier, la compagnie poursuit le renouvellement de sa flotte et recevra d’ici fin 2025 les 60 A220-300 commandés en 2019 pour remplacer progressivement ses Airbus A318 et A319 ainsi que plusieurs Airbus A320.

Cette commande – la plus importante de la part d’un client européen – est assortie de 30 options et 30 droits d’acquisition.

« Ce nouvel appareil aux performances énergétiques inégalées représente un atout majeur pour Air France. À ce jour, le renouvellement de la flotte est la principale source de réduction des émissions de CO2, c’est pourquoi nous continuons à investir dans des avions de dernière génération. Nous activons par ailleurs l’ensemble des leviers à notre disposition tels que les carburants durables ou l’écopilotage, pour contribuer à la décarbonation du transport aérien et nous positionner comme leader d’une aviation plus durable » a déclaré Benjamin Smith, Directeur général d’Air France-KLM.

Baptisé « Le Bourget » en hommage à l’histoire de la ville profondément liée à l’aéronautique, l’appareil se pare de la livrée emblématique d’Air France.

Il arbore également à l’avant de son fuselage et sur ses ailettes l’hippocampe ailé, symbole incarnant le mythe fondateur de la compagnie.

À compter du 31 octobre 2021, l’Airbus A220-300 s’envolera vers Berlin (Allemagne), Barcelone, Madrid (Espagne), Milan-Linate et Venise (Italie) au départ du hub d’Air France de Paris-Charles de Gaulle. Pendant la saison hiver 2021-2022, l’appareil étendra progressivement son réseau vers Bologne, Rome (Italie), Lisbonne (Portugal) et Copenhague (Danemark).

Un avion performant sur le plan économique et environnemental

Monocouloir le plus innovant et le plus performant de sa catégorie, l’Airbus A220-300 est  adapté au réseau court et moyen-courrier d’Air France.

Il offre une réduction du coût au siège de 10% par rapport aux Airbus A318 et A319 et se distingue par ses performances énergétiques : il consomme 20% de carburant en moins que les appareils qu’il remplace et ses émissions de CO2 sont également réduites de 20%.

Son empreinte sonore est par ailleurs inférieure de 34%. Ces caractéristiques joueront un rôle déterminant dans la réduction de l’empreinte environnementale d’Air France et l’atteinte de ses objectifs en matière de développement durable.

D’ici 2030, la compagnie aura réduit de 50% l’ensemble de ses émissions de CO2 au passager/km par rapport à 2005, soit 15% en valeur absolue. Air France s‘engage par ailleurs à travailler avec l’ensemble de ses parties prenantes et pouvoirs publics pour atteindre l’objectif climatique de zéro émission nette de CO2 en 2050.

Confort à bord

L’Airbus A220-300 d’Air France dispose de 148 sièges, dans une configuration 3-2 (soit 5 sièges par rangée) permettant à 80% des clients de bénéficier d’une place côté hublot ou côté couloir. Il propose deux cabines de voyage, Business et Economy et un accès à Air France Connect, l’offre de connectivité de la compagnie.

Le fauteuil est le plus large du marché (48 cm). Inclinable à 118 degrés et doté d’une têtière ajustable, il est recouvert de cuir et dispose de mousses ergonomiques pour plus de confort.

Large tablette monobloc, porte gobelet, pochette littérature, prises USB A et C individuelles et support tablette ou smartphone intégré au dossier complètent l’ensemble.

Comme sur l’ensemble de la flotte d’Air France, l’air de la cabine est entièrement renouvelé toutes les 3 minutes grâce à un système de recyclage par filtres de type H.E.P.A. (High Efficiency Particulate Air) éliminant 99,9% des particules et virus.

« L’entrée en flotte d’un nouvel appareil est toujours un moment formidable pour une compagnie aérienne. Toutes les équipes d’Air France s’y préparent depuis plus de deux ans et nous avons hâte de faire découvrir le confort de cet avion à nos clients. Plus spacieux, lumineux et 100% connecté, c’est un nouvel atout pour la montée en gamme de notre offre. » a ajouté Anne Rigail, Directrice Générale d’Air France.