Norwegian Cruise Line offre un déluge d’infos pratiques à 50 conseillers à St-Eustache

458
Sabrina Greca accueille les conseillers au Cinéma de Saint-Eustache. Photos: Isabelle Chagnon

Attachez votre tuque : hier, Sabrina Greca était en feu! Après 18 mois d’arrêt de présentations devant public, la directrice régionale ventes & marketing pour la Norwegian Cruise Line a livré un exposé impressionnant de primeurs, techniques de ventes et infos à une cinquantaine d’agents qui avaient répondu à l’appel de la rencontre.

Ça s’est passé au Cinéma de St-Eustache, en matinée. Cette rencontre fut la première d’une série de quatre au calendrier d’une tournée de lancement qui prévoit des arrêts à venir à Laval (19 novembre), Sainte-Foy (23 novembre) puis Brossard (30 novembre).

Le Prima en vedette

C’est sans surprise que durant la présentation, une place importante fut accordée au prochain tout nouveau navire qui fera officiellement son entrée dans la flotte au début de 2022 : le Prima.

« Ce navire va totalement redéfinir les notions d’une croisière en mer » a souligné Sabrina Greca.

Madame Greca a distribué plusieurs infos sur ce navire.

Si on veut résumer, c’est le focus sur lequel travaille fort la compagnie de croisière qui a retenu l’attention : « le but de NCL, c’est de ramener le passager vers l’océan » a souligné Sabrina.

Le « vers l’océan » dont elle fait mention est une ligne directrice qui vise à orienter de plus en plus les aménagements à bord de telle sorte à placer le passager, non seulement face à la mer, mais en symbiose avec la mer.

« Par exemple, l’Ocean Boulevard du Prima fera le tour du navire en périphérie, et non pas à l’intérieur. Encore plus de bars seront aménagés au grand air, à l’extérieur. Aussi, un pont en verre et une piscine à débordement face à l’océan seront à bord de ce navire » a-t-elle expliqué.

On n’arrête pas le progrès terrestre… sur mer!

Même si l’entreprise se défend de vouloir ressembler à un hôtel tout-inclus, qu’on se le dise dans le blanc des yeux : les divertissements qui sont l’apanage du terrestre ne font pas seulement continuellement leur apparition sur les navires : ils sont les vedettes sur lesquelles on mise pour mousser l’attractivité des navires.

Dans le cas du Prima, on annonce qu’une grande piste de course de Go-Karts sera aménagée « et des glissades debout aussi! » s’est exclamé Sabrina.

S’il est vrai que les glissades du Prima seront aménagées à flanc du navire – rejoignant ainsi le concept du « vers l’océan », les passagers s’adonneront néanmoins à des activités qui ont bel et bien vu le jour sur la terre ferme.

Cela dit, on peut donner à César ce qui revient à César : la Norwegian Cruise Line donnera un grand coup dans le registre glissades. Le Prima présentera la glissade The Drop (glissade à chute libre) et la glissade The Rush (décrite comme « glissade de duel »). À noter que toutes deux s’étireront à la verticale sur 10 étages de hauteur.

Revoir sa façon de faire de la vente

Amoureuse de la vente mais surtout dotée d’un sens critique pragmatique, Sabrina Greca a également tenu à déclencher les réflexions à l’égard de la façon de vendre des croisières.

« Racontez des histoires d’expériences vécues en croisière à vos clients. Des histoires qui vont interpeller tous leurs sens : l’ouïe, l’odorat, la vision, le toucher et le goût. Quand on se fait raconter une histoire, notre cerveau réagit différemment. Racontez-leur non pas ce qu’ils trouveront à bord, mais plutôt ce qu’ils vivront.

« Parfois aussi, vous faites trop valoir les aspects techniques des navires. Et vous utilisez parfois des codes de l’industrie que vos clients ne comprennent pas. Les BB, ça veut rien dire pour les clients! » a soulevé Sabrina Greca.

La plus grosse épine revue et corrigée

Sabrina fut également porteuse d’une très bonne nouvelle : « la plainte numéro un des passagers portait sur le temps d’attente à l’embarquement. L’une des explications, c’est que 98 % des passagers ne se présentaient pas à l’heure d’embarquement désignée. C’était ingérable!

À Los Angeles, ça prenait parfois trois ou quatre heures pour embarquer sur le navire. Nous avons revu nos façons de faire, notamment grâce à la technologie et les applications, pour corriger la situation » a-t-elle expliqué.

« Aucune autre compagnie de croisière accote la NCL au chapitre du Free Style » – Sabrina Greca

La garantie Free Style selon NCL fut aussi à l’ordre du jour de la présentation d’hier. Le « Free Style » dont on parle c’est :

-garantie de pouvoir manger à l’heure que l’on veut

-garantie de pouvoir choisir sa tenue vestimentaire

-garantie de pouvoir savourer un nombre fort élevé de saveurs avec, sur le Prima à venir, 29 options de repas à bord – dont une 24 h/24.

Et le clin d’œil de Sabrina : « garantie d’avoir des ailes de poulet INOUBLIABLES au moment qui nous conviendra! »

Promotion Black Friday

Une promotion à… promotions multiples est en cours et s’inscrit dans l’actuel vedettariat du Black Friday.

« Cette promotion changera de nom au fil des jours et ce, jusqu’au 9 décembre. On passera du Black Friday au Cyber Monday puis à la Cyber Week » explique Madame Greca.

Il y a six composantes à cette promotion :

-70 % de rabais sur la portion croisière du 2ème passager

-2ème vol gratuit par dossier réservation

-ajout additionnel de 250 $ par le croisiériste à l’achat d’un certificat Cruise First de 250 $ (totalisant au final par 500 $)

-excursion gratuite à chaque port d’escale (il s’agit en fait d’une offre de 50$)

-Wi-Fi et bar ouvert gratuits

-sur certains départs, les 3ème et 4ème passagers obtiennent la gratuité de la portion croisière.

Sabrina Greca a rappelé à l’audience que le meilleur moyen de suivre l’évolution des produits et mesures sanitaires de NCL, les promotions et les nouveautés, c’est en s’inscrivant à sa page « La vague NCL », sur Facebook.