Hawaii : le cri du cœur d’un peuple à l’origine d’un grand mouvement responsable et durable

447

Dossier spécial. Dans le paradis d’Hawaii, le tourisme responsable et durable, qui commence à bien s’ancrer dans toutes les îles, est né d’un signal d’alarme émis par la population locale.

« Avant la pandémie, l’achalandage des touristes était devenu un gros problème dans les îles d’Hawaii. La population avait commencé à souffrir énormément de l’omniprésence des touristes et du comportement peu respectueux de certains voyageurs. Elle avait commencé à se sentir littéralement submergée et menacée dans son mode de vie et sa culture, explique Lorenzo Campos, directeur de compte de Tourisme Hawaii Canada.

La population locale a sonné l’alarme

« Les habitants des îles ont avisé les politiciens et les autorités, lesquels ont entendu les préoccupations de la population, et les discussions ont commencé.

« À la suite de ça, les quatre comtés d’Hawaii ont mis sur pied un plan de développement appelé Destination Management Action Plan, en partenariat avec les communautés locales et le secteur privé, poursuit Lorenzo Campos.

De véritables menaces pour la faune locale

« Ils se sont penchés sur les différentes problématiques reliées au tourisme et ils ont constaté que certaines de ces problématiques mettaient même en péril des espèces vivantes. Je pense ici notamment aux agressions massives des flashs de caméra des touristes que les animaux sauvages, dont les phoques moines, ont largement subi. »

Du cri d’alarme aux gestes

Monsieur Campos poursuit :

« Le Destination Management Action Plan est le fruit d’une volonté de la population locale de oui, accueillir les visiteurs étrangers, mais de telle sorte à ce qu’ils respectent leurs îles, leur mode de vie et leurs richesses.

Lorenzo Campos

« La population souhaite aujourd’hui faire comprendre à tous les étrangers du monde, par des approches éducatives, que le pays étranger qu’ils visitent, ce n’est pas leur terre, ni leur maison. Et que pour cette raison, ils doivent être respectueux envers la culture, la nature et la population qui accueillent.

Le statut insulaire isolé, un aspect important

« Les visiteurs ne doivent pas oublié un détail important : Hawaii est au milieu du Pacifique, une destination isolée. L’environnement est donc très fragile. Un petit impact négatif devient gros dans des conditions telles, ajoute Lorenzo Campos.

Et Malama Hawaii est né

La voix du peuple a été entendue et écoutée, et l’automne dernier, les autorités ont lancé le fruit de toute cette démarche : Malama Hawaii.

Malama Hawaii est à la fois une philosophie locale exprimée, une campagne de sensibilisation et un programme suggérant de nouvelles façons de voyager calquées sur les préoccupations précédemment mentionnées.

Voici comment Malama Hawaii est présenté :

« Le voyage le plus satisfaisant, c’est celui qui donne en retour. Imprégner les vacances du sens de la terre hôte. Du sens de la population locale. Et leur culture. Une connexion plus authentique que simplement touristique. C’est ce qu’on appelle Malama Hawaii. »

Malama veut dire “prendre soin de”. De la terre, l’océan, la vie sauvage, la communauté.

À l’automne dernier donc, Hawaii a lancé une grande invitation aux voyageurs : revoir la définition de voyager et prendre soin de la Terre.

« Nous voulons accroître la sensibilisation sur la fragilité de notre environnement et véhiculer comment, en le protégeant, les voyageurs peuvent faire partie de la solution » déclarait Kalani Kaanaana, chef de la gestion de la marque de la Hawaii Tourism Authority.

Et Hawaii a décidé de poser des gestes concrets :

« Le programme Malama Hawaii de la Hawaii Tourism Authority est une initiative impliquant plus d’une centaine de partenaires de l’industrie et organisations locales dans tout l’État. Il propose des opportunités de volontariat inspirantes qui contribuent à protéger nos ressources naturelles et à préserver la culture hawaïenne », ajoutait Kalani Kaanaana.

Les opportunités de volontariat offertes dans le cadre de Malama Hawaii vont de la reforestation à la plantation d’arbres, aider les fermiers locaux, l’auto-nettoyage des plages et même la confection d’édredons hawaïens pour les aînés dans le besoin. La vocation en vacances, elle existe pour tous.

Nuitée gratuite pour les voyageurs qui s’impliquent

Par exemple, le Sheraton Maui Resort & Spa propose la cinquième nuitée gratuite aux voyageurs-clients qui nettoient de façon volontaire une des plages de Maui en collaboration avec la Pacific Whale Foundation.

Autre exemple: durant leur séjour au Fairmont Orchid de l’Île d’Hawaii, vos clients peuvent obtenir une quatrième nuitée gratuite et le petit déjeuner pour deux chaque jour s’ils participent à la plantation d’arbres en collaboration avec la Waikoloa Dry Forest Initiative.

« Il est de notre kuleana (responsabilité) d’éduquer les visiteurs sur les valeurs d’Hawaii et sur l’important lien qui existe entre notre peuple et la terre », précise Kalani Kaanaana.

« En encourageant les visiteurs à voyager de façon consciencieuse et à participer aux expériences Malama Hawaii, nous espérons qu’ils passeront ainsi des vacances plus enrichissantes et qu’ils comprendront mieux notre île patrie en l’appréciant davantage. »