Lettre ouverte au premier ministre du Canada de la part de la Table ronde

315

En prévision de l’annonce qui sera faite cette semaine par le ministre de la Santé concernant les changements qui seront apportés aux restrictions de voyage, la Table ronde canadienne du voyage et du tourisme a publié une lettre à l’intention du premier ministre du Canada que vous trouverez ici-bas.

Dans cette lettre, la Table ronde demande au gouvernement fédéral d’établir un plan pour l’élimination des tests de dépistage, avant le départ et à l’arrivée, pour les voyageurs entièrement vaccinés. La Table ronde demande également le retrait des autres restrictions de voyage qui ne sont pas fondées sur la science.

Monsieur le Premier Ministre,

Le Canada entre dans une nouvelle phase de la pandémie de COVID-19, marquée par une vaccination généralisée contre le virus au sein de la population canadienne et un taux d’infections antérieures élevé, permettant désormais à de nombreux médecins-hygiénistes de qualifier le virus d’endémique.

Du Danemark au Royaume-Uni, en passant par la Suisse, l’Irlande et la Norvège, de nombreux pays avant-gardistes ont reconnu que le moment est venu d’éliminer les restrictions de voyage liées à la COVID-19 pour les personnes entièrement vaccinées.

Nous pensons que le Canada devrait faire de même.

Les Canadiens ont été parmi les citoyens les plus coopératifs au monde. À nombreuses reprises, ils se sont retroussés les manches, sont restés à la maison et ont annulé ou modifié leurs plans de voyages.

L’industrie canadienne du voyage et du tourisme demande au gouvernement fédéral de présenter un plan, avec un calendrier précis pour la levée des restrictions de voyage pour les voyageurs pleinement vaccinés et leurs enfants. Ce plan devrait aussi prévoir l’élimination des exigences inutiles de test de dépistage et d’isolement, ainsi que le retrait des avertissements généraux aux voyageurs.

Les voyageurs et les travailleurs de l’industrie qui les dessert sont déjà assujettis à la vaccination obligatoire. Depuis le début de la pandémie, notre industrie a suivi les consignes du gouvernement en accordant la priorité à la sécurité, notamment en soutenant fortement la campagne de vaccination.

Depuis le début de la pandémie, seulement 1 % de tous les cas positifs de COVID-19 au Canada ont été liés à des voyages. De plus, tout au long de la dernière vague d’infections, le taux de tests positifs dans la population en générale a atteint dix fois celui qui a été observé à nos frontières.

Nous sommes tout à fait d’accord avec les déclarations répétées du gouvernement, selon lesquelles les politiques du Canada concernant la COVID-19 devraient être fondées sur la science. Toutefois, il n’y a aucune raison logique ni scientifique qui justifie actuellement que les voyages soient considérés comme la seule activité pour laquelle il est nécessaire de subir un test de dépistage et de s’isoler.

En tant que pays, nous avons beaucoup appris au cours des deux dernières années. Il est temps que nous actualisions nos façons de faire afin de sortir de la plus récente vague de la pandémie de la manière la plus rapide et la plus sécuritaire possible.

Il est temps que le gouvernement fédéral encourage les Canadiens à voyager et qu’il invite à nouveau le monde entier à explorer notre grand pays et à découvrir tout ce qu’il a à offrir.

Au moment où les provinces mettent fin au confinement et où la saison des voyages printaniers et estivaux approche, nous exhortons le gouvernement fédéral à procéder sans délai à la réouverture du secteur du voyage et du tourisme, ainsi qu’à celle de tous les autres secteurs qui stimulent l’économie canadienne.