Aéroports et passeports : l’ACTA interpelle Ottawa à remédier d’urgence aux retards

303
Image: IzyFil.com

« L’ACTA a reçu des rapports de voyageurs annulant des réservations ou reportant leur voyage à cause des retards dans les aéroports et les bureaux des passeports, créant un obstacle supplémentaire à la reprise. »

La présidente de l’association, Wendy Paradis, signe un appel d’urgence au gouvernement fédéral pour qu’il intervienne dans la fâcheuse situation actuelle.

Pour rappel, les voyageurs subissent des retards importants, en ce moment, aux points de contrôle de sécurité des aéroports, des douanes et de l’immigration et les Canadiens qui doivent renouveler leur passeport en personne subissent des temps d’attente qui défient toute normalité acceptable.

L’ACTA souligne que ces retards sont causés par plusieurs facteurs, notamment la pénurie de personnel, l’augmentation du fardeau administratif en raison des politiques COVID-19 et l’absentéisme du personnel.

« L’industrie canadienne du voyage ne fait qu’entamer le long chemin de la reprise. Il est essentiel que les voyageurs disposent d’un processus efficace dans les aéroports et les bureaux des passeports » ajoute Madame Paradis.

« Réaffectez les ressources humaines »

Dans un communiqué mis en circulation aujourd’hui, l’ACTA se dit très préoccupée par ces rapports et demande instamment au gouvernement du Canada, notamment au ministre des Transports, au ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté et au ministre du Tourisme, d’agir rapidement pour soulager les aéroports et les bureaux des passeports des charges administratives inutiles et de réaffecter les ressources humaines à d’autres programmes jusqu’au retour à la normale.

Une tuile de plus sur la tête des agents

« Compte tenu de la situation critique des agences et des agents depuis le début de la pandémie, la plupart d’entre eux ayant subi des pertes de revenus de plus de 90 %, de tels obstacles administratifs sont inacceptables » déplore Wendy Paradis. « Il incombe au gouvernement d’y remédier sans délai, afin de permettre la reprise du tourisme et des voyages. »