Croisière annulée faute d’assurance : un financement russe à l’origine du problème

297

En raison d’une incapacité d’assurer son navire Havila Capella, la compagnie maritime norvégienne Havila Kystruten (Havila Voyages) doit annuler ses départs.

On rapporte que selon un communiqué de presse, le ministère des Affaires étrangères de Norvège a rejeté une demande d’exemption afin d’assurer le Havila Capella.

« Le problème découle du financement lié à la Russie, pour le navire côtier norvégien, qui a entraîné des problèmes de couverture d’assurance. La société a déclaré que cette situation est le résultat de sanctions contre la société de leasing russe, qui a financé le Havila Capella. »

Dans une décision prise par le ministère des Affaires étrangères le 26 avril dernier, on y apprend qu’une exemption du règlement sur les sanctions avait été accordée à Havila Kystruten pour exploiter Havila Capella pendant six mois.

« L’exonération n’entraînait aucun droit d’assurer le navire et le ministère des Affaires étrangères a rejeté lundi la demande d’assurance de la compagnie maritime au motif que la possibilité de souscrire une assurance signifierait en soi qu’un bien est mis à la disposition du propriétaire enregistré. »

« C’est très décevant »

Le pdg de la compagnie, Bent Martini, a souligné que « c’est très décevant et cela signifie que nous avons toujours une situation non résolue pour le Havila Capella. Sur cette base, nous n’avons pas d’autre choix que d’annuler le prochain aller-retour du navire, le long de la côte norvégienne, qui devait commencer à Bergen le 15 mai.

« Nous sommes vraiment désolés pour la situation qui échappe à notre contrôle et pour les conséquences que cela signifie pour la population côtière, nos passagers, nos employés et nos fournisseurs. »

« Nous sommes norvégiens! »

Voilà plus d’un mois que la compagnie flotte sur cette tourmente et tente de trouver une solution. À la mi-avril, le pdg déclarait ceci :

« Nous travaillons au refinancement du Havila Capella, pour rompre tous les liens avec les sociétés sanctionnées et appartenant à des Russes. Cela signifie, entre autres, que les paiements sur le contrat de location en cours seront placés sur un compte fermé conformément aux réglementations en matière de sanctions.

« Nous espérons que le fournisseur d’assurance et les autorités partageront le point de vue selon lequel le Havila Capella est un navire norvégien. Notre société, norvégienne, exploite le Havila Capella. Le navire navigue sous pavillon norvégien et satisfait à toutes les exigences de la loi maritime norvégienne. »