Les mesures liées à la COVID demeureront en place au moins un autre mois

503

Une nouvelle qui risque d’en décevoir plusieurs, l’Agence de la santé publique du Canada a annoncé mardi que les restrictions à la frontière liées à la COVID-19 resteront en vigueur pendant encore au moins un mois.

D’après La Presse canadienne, jusqu’au 30 juin au moins, tous les voyageurs, peu importe leur statut vaccinal, devront continuer à transmettre leurs renseignements à l’aide de l’application gratuite ArriveCAN ou du site web de l’Agence des services frontaliers du Canada.

La santé publique en a fait l’annonce sur Twitter mardi matin, au lendemain du rejet par les Communes d’une motion de l’opposition conservatrice qui visait à rétablir immédiatement les règles de voyage prépandémiques.

Plusieurs restrictions liées à la pandémie sont en place dans les aéroports et aux frontières terrestres du Canada, y compris le passeport vaccinal, les tests de dépistage aléatoires et l’obligation pour les voyageurs internationaux de répondre aux questions liées à la pandémie sur l’application ArriveCan. Les restrictions spécifiques varient en fonction de l’âge, de la nationalité et du statut vaccinal des voyageurs.

Délais d’attente aux douanes

Par ailleurs, dans un autre dossier et toujours selon La Presse canadienne, le Conseil des aéroports du Canada a récemment imputé aux mesures sanitaires et au personnel insuffisant les énormes retards aux douanes et aux contrôles de sécurité dans les aérogares de tout le pays.

Ces retards ont entraîné des files d’attente si longues que, dans certains cas, les aérogares ne peuvent pas physiquement les contenir. En outre, des voyageurs ont été retenus de longues minutes dans leur avion après l’atterrissage au Canada.

Ces délais constituent un autre frein à la reprise des voyages, puisque cela fait diminuer le nombre de réservations.

Le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a soutenu que les discussions sur l’équilibre entre la santé publique et la fluidité de l’économie sont toujours en cours. En réponse à cette crise, vendredi dernier, le gouvernement canadien faisait état des mesures qui avaient été entreprises pour diminuer les délais d’attente dans les aéroports canadiens.

En outre, des agents de contrôle supplémentaires sont actuellement en formation et seront déployés d’ici la fin juin aux points de contrôle dans l’ensemble du pays pour diminuer les délais.