Levée de l’exigence d’un test avant le départ aux États-Unis depuis le 12 juin

424
Des voyageurs dans un aéroport

Depuis le 12 juin, à minuit, les voyageurs aériens entrants aux États-Unis n’ont plus besoin de présenter une preuve de test de dépistage de la COVID négatif avant l’embarquement.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (CDC) ont confirmé la nouvelle vendredi, après que des rumeurs ont commencé à circuler. La levée de l’exigence est entrée en vigueur dès dimanche matin.

L’agence de santé publique des États-Unis a toutefois précisé qu’elle continuerait à surveiller la situation et qu’elle n’hésiterait pas à remettre la politique en place si la situation venait à se dégrader.

«Cette étape est possible grâce aux progrès que nous avons réalisés dans notre lutte contre la COVID-19», a déclaré le secrétaire américain à la Santé Xavier Becerra, tel que rapporté par CTV News.

Cela faisait plusieurs semaines que des leaders de l’industrie du tourisme et des représentants de voyagistes et de compagnies aériennes américaines demandaient à l’administration Biden de supprimer cette politique jugée désuète par plusieurs et qui a fait diminuer le nombre d’arrivées de touristes aux États-Unis.

Selon CTV News, des compagnies aériennes américaines ont déclaré que la levée de l’exigence permettrait d’attirer 4,3 millions de touristes de plus aux États-Unis en une année seulement.

Selon une source citée par CNN, le gouvernement américain s’assurera de travailler en collaboration avec les lignes aériennes pour assurer une «transition tout en douceur» à mesure que les restrictions seront levées.