Fait divers : Deux avions d’Air Canada entrent presque en collision à l’aéroport Pearson de Toronto

350
PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / NATHAN DENETTE

Une enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST) révèle que des renseignements inexacts sur le transpondeur ont joué un rôle dans un événement au cours duquel deux avions sont presque entrés en collision sur une piste de l’aéroport le plus achalandé du Canada, rapporte La Presse canadienne dans un article.

Selon le BST, un jet Embraer 190 d’Air Canada venait d’amorcer son décollage à l’aéroport international Pearson de Toronto le 7 mars 2020 lorsqu’il a heurté un oiseau et émis un appel radio pour dire qu’il interrompait son décollage et restait au sol.

Or, l’enquête a révélé que l’appel n’a pas été entendu par le contrôle du trafic aérien ni par l’équipage d’un Boeing 777 d’Air Canada qui se trouvait derrière l’Embraer. Le Boeing était en train d’accélérer lorsqu’il a remarqué que l’Embraer était toujours sur la piste.

L’enquête a révélé que, bien que conforme aux normes en vigueur, le transpondeur de l’Embraer 190 a transmis que l’avion était dans les airs après avoir accéléré au-delà de 50 nœuds.

À la suite de l’incident, NAV CANADA a publié un bulletin urgent rappelant à tout le personnel de la tour de Toronto que les alertes peuvent ne pas être générées lorsque certains avions décollent, et a rappelé aux contrôleurs de surveiller de près ces situations.