L’histoire pas banale du tout du vol direct Montréal-Terceira, aux Açores…

582

Ce n’est pas qu’un vol d’un point A au point B. C’est un vol qui est la finalité – et le début de quelque chose d’autre – d’une histoire pas banale du tout qui s’est déroulée au cours des derniers mois.

Cette histoire commence en novembre dernier.

Un conseiller en voyage et propriétaire d’une agence de notre industrie québécoise, Rui Serpa, açoréen d’origine, décide que c’est maintenant qu’il fait les premiers pas pour réaliser un rêve qu’il chérit depuis des années : voir un avion décoller de Montréal, sa terre d’accueil, et se poser 5 heures plus tard à Terceira, une des 9 îles des Açores, son archipel portugais natal qui flotte dans l’Atlantique.

L’avion fait le plein: de passagers et de rêves de découverte…

Il retrousse sa manche gauche et appelle Air Canada. « Pas possible » lui répond-on.

Il retrousse alors sa manche droite et appelle Air Transat. « Pas le bon moment » lui répond-on.

Il réajuste l’angle de ses lunettes et appelle SATA. « On sait pas, peut-être… » lui répond-on.

Ah! Pour notre homme, ce n’est pas un « non » ferme. Y’a de l’espoir…

Les agents de bord à bord…

Il rappelle.

Rui déroule le parchemin de ses arguments : « il y a une grande communauté portugaise et même açoréenne à Montréal, il y a donc déjà un gros potentiel pour un vol direct. Ce serait parfait de lancer ce vol durant la reprise des voyages. Les Québécois ont besoin de nouveauté. Les Açores plairont sans aucun doute aux Québécois. Il faut tenter le coup! Et desservir Terceira, au lieu de l’île de São Miguel – qui elle est déjà bien remplie avec les touristes, ce serait l’occasion en or de faire valoir cette destination encore très authentique mais aussi tout le potentiel, finalement, des autres îles de l’archipel! »

La réponse de SATA : « On sait pas, peut-être… »

Ah!! Pour notre homme, ce n’est toujours pas un « non » ferme. Y’a encore de l’espoir…

Sur les écrans de l’Aéroport de Montréal-Trudeau, le matin du 15 juin 2022

Janvier 2022. Rui re-rappelle SATA : « j’engage mon agence Voyages en Liberté Services Plus de Montréal à prendre en charge 50 % des sièges d’un vol direct hebdomadaire Montréal-Terceira aller et retour, avec un appareil 200 sièges d’Azores Airlines, pour toute la saison d’été 2022. »

Réponse de SATA : « ……. »

Notre homme précise : « Azores Airlines n’aura que l’autre 50 % des sièges sous sa responsabilité et Tourisme Açores aura enfin une belle occasion de répondre à sa mission, celle de faire valoir également les autres îles des Açores, pas seulement São Miguel. »

Février 2022 : la proposition est acceptée…. et le contrat est signé!

Rui jubile…

Embarquement dans quelques minutes à bord d’Azores Airlines, direction Terceira

Son rêve enfin réalité!

C’est ainsi qu’il y a deux semaines, Open Jaw Québec a reçu un appel de Discover The World Marketing, qui représente SATA Azores Airlines au Canada, nous invitant à prendre part au vol inaugural de la courte saison 2022 – mais la première d’une longue promesse – de la liaison directe Montréal-Terceira, vol inaugural qui a eu lieu mercredi dernier 15 juin.

OJQ fait actuellement la connaissance de Rui Serpa, qui accompagne notre groupe constitué de médias de l’industrie, tours opérateurs et une agence, et constate la joie immense, et la fierté, dans le regard d’un homme qui vient d’inscrire beaucoup plus qu’un vol sur la liste des départs pour la clientèle du Québec.

Vue sur Terceira, de l’avion d’Azores Airlines

« Les Québécois, j’en suis certain, vont apprécier l’île de Terceira. Ils ont cet amour pour l’authenticité d’une destination. Et Terceira, c’est une île où vivent 55 000 habitants au rythme de leurs traditions. Gastronomie qui est faite des richesses du terroir local, terre volcanique, villages charmants, paysages magnifiques, la mer… C’est tout ça Terceira. »

Ce n’est pas tout! Voici la suite de l’histoire…

Rui en a rajouté une couche à sa proposition présentée à Azores Airlines : pour chouchouter davantage, non pas tant la compagnie aérienne mais bien les voyageurs au départ de Montréal, il a relevé manches, lunettes et le col de sa chemise et a signé une entente d’exclusivité avec Azores Airlines pour un vol à bord d’un avion 80 passagers pour une liaison aérienne suivant son vol YUL-TER, soit la liaison Terceira-São Miguel, l’île la plus fréquentée de l’archipel.

Rui Serpa, un homme et son rêve enfin réalité…

« Les voyageurs de Montréal qui veulent poursuivre leur voyage jusqu’à São Miguel peuvent donc le faire facilement maintenant. L’agent n’a qu’à nous contacter. Nous avons 80 sièges à offrir pour un départ cette même journée d’arrivée à Terceira » a expliqué Rui à OJQ.

« L’agent dont le client veut passer quelques nuits à Terceira et poursuivre ensuite son voyage sur l’île de São Miguel, devra par contre contacter SATA pour réserver le vol. Notre exclusivité de vol concerne uniquement un départ suivant l’arrivée à Terceira, le même jour. »

Nos heures passées actuellement en compagnie de Rui Serpa nous permettent de découvrir ce qui compose la destination de Terceira. Open Jaw Québec vous donne rendez-vous dans les prochains jours pour d’autres histoires à raconter, sur ce qu’il y a à faire, à voir et à savoir, comme il était une fois une vache, et encore des vaches, dont le destin troublant inquiétant allait permettre la découverte d’un site fabuleux au cœur de l’île de Terceira…

Un certificat de « vol inaugural accompli » a été remis à chaque passager

Le vol YUL-TER de SATA Azores Airlines en bref :

-un vol direct entre Montréal et l’île de Terceira, aux Açores

-un départ et retour les mercredis

-une desserte saisonnière, du moins cette année : jusqu’au 14 septembre 2022

-des correspondances disponibles au Canada grâce au partenariat en partage de codes entre SATA Azores Airlines et WestJet et le partenaire interligne Porter Ailines.

Un agent qui souhaite réserver des sièges, comment il fait?

« L’agent de voyage a deux options : il contacte notre agence Voyages en Liberté Services Plus ou le transporteur Azores Airlines, explique Rui, dont l’agence détient la licence appropriée pour vendre des sièges aux autres agences.

Une boîte surprise a été offerte à chaque passager. Elle contenait une pâtisserie typique de Terceira et une bouteille de liqueur de Maracuja Do Ezequiel, des Açores

« L’avantage de transiger avec nous, c’est que nous proposons des prix négociés avec Azores Airlines. Nous pouvons donc offrir des meilleurs prix et ce aussi grâce au gros volume de sièges que nous réservons auprès du transporteur. »

Et si un agent cherche de l’hébergement à Terceira pour son client?

« Cet agent peut nous contacter et obtenir des offres d’hébergement et même des forfaits, à Terceira comme dans toutes les autres îles de l’archipel des Açores. Nous avons des contacts directs avec les fournisseurs sur place. Et ces fournisseurs sont également les compagnies de location de voitures et les agences d’excursions locales. »

Arrivée à Terceira….

Rui ajoute qu’il est encore possible d’obtenir des produits terrestres pour la saison actuelle de l’été 2022. « Les disponibilités sont parfois limitées, mais nous ferons de notre mieux pour répondre aux demandes pour cet été » a conclu Rui Serpa.

Voici les coordonnées de l’agence Voyages en Liberté Services Plus de Montréal : servicesplus.rui@bellnet.ca, 514-277-1934, 1-866-653-1934.

Accueil dans l’aéroport de Terceira….

Photos: Isabelle Chagnon

Article précédentAir Canada proposera des vols sans escale vers Bangkok en Thaïlande
Prochain articleCe Que Les Voyageurs Détestent
Détentrice d’un baccalauréat en journalisme de l’Université Laval, Isabelle débute sa carrière de journaliste en voyage en 1995. Ses articles et reportages ont voyagé dans les magazines L’agent de voyages, Voyager et Tourisme Plus, Atmosphère d’Air Transat et le Journal Le Devoir, entre autres. Elle est co-autrice de quatre guides chez Rudel Médias (25 destinations soleil pour les vacances) et aux Éditions Ulysse (Voyager avec des enfants, Fabuleux Alaska/Yukon, Longs séjours à l’étranger). Depuis 2006 aussi, elle présente des conférences devant public.