Passeports : création d’un groupe d’intervention et d’un système de triage

162

Le gouvernement Trudeau a mis en place de nouvelles mesures pour permettre de réduire les très longues files d’attente devant les bureaux fédéraux.

Vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé la création d’un groupe d’intervention dans le but d’améliorer les services reliés à l’obtention du passeport au Canada, ont rapporté divers médias.

«Nous savons que les retards de service, en particulier au cours des derniers mois, sont inacceptables, a déclaré le premier ministre Justin Trudeau par voie de communiqué. Ce nouveau groupe d’intervention contribuera à orienter le travail du gouvernement afin de mieux répondre aux besoins changeants des Canadiens.»

Composé de membres du Conseil des ministres, ce groupe d’action visera entre autres à réduire les délais d’attente tout en formulant des recommandations.

Le groupe examinera la prestation des services, cernera les lacunes et les points à améliorer et formulera des recommandations au gouvernement pour que les Canadiens d’un océan à l’autre reçoivent des services «de la plus haute qualité».

«Nous continuerons de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour améliorer la prestation de ces services afin qu’ils soient fournis de manière efficace et rapide», a ajouté Justin Trudeau.

Accalmie temporaire au cours du week-end

Entre-temps, on a observé une «accalmie» au cours du week-end de la Fête nationale du Québec, notamment en raison des coupons que Service Canada a distribués aux voyageurs dont le départ était prévu dans les 48 heures.

Ces voyageurs ont pu avoir un rendez-vous alors que les bureaux des passeports étaient exceptionnellement ouverts pour eux pendant le week-end. Les files d’attente se sont calmées temporairement, selon ce qui a été observé par certains médias.

Or, depuis lundi, la situation semble être revenue à la normale, alors que les gens continuent de faire la file devant les bureaux des passeports, certains dormant à la belle étoile pour avoir leur document.

Des personnes ont déclaré à TVA nouvelles que cela fait plusieurs mois qu’elles attendent pour avoir leur passeport, en vain. Elles ne peuvent tout simplement pas partir.

Le Journal Métro rapportait hier que la situation observée sur le terrain est semblable à celle de jeudi dernier. Johan Batier, directeur artistique de Métro, a fait la file devant les bureaux de Pointe-Claire à partir de 2 h du matin.

«J’ai même vu des gens arriver à 7 h et payer des personnes qui avaient attendu pour eux toute la nuit», a-t-il déclaré.

Le bureau des passeports de Québec, lui, a été pris d’assaut dans la nuit de dimanche à lundi, selon Le Journal de Québec qui s’est rendu sur place. «Plus d’une trentaine de personnes ont passé la nuit de dimanche à lundi dehors», a constaté le média.

Système de triage dans les grandes villes

Outre le système de coupons et la création d’un groupe d’intervention, Ottawa a mis en place d’autres mesures pour améliorer les délais, selon Radio-Canada, soit le triage, qui consiste à traiter les voyageurs par ordre de priorité : les Canadiens devant quitter le pays d’ici 12 heures verraient leur demande priorisée. Suivraient les personnes devant franchir la frontière d’ici 24 heures, puis 48 heures.

Selon Radio-Canada, le bureau de la ministre n’est toutefois pas en mesure d’assurer que toutes les personnes en attente pourront recevoir leur passeport à temps. Ces mesures ont aussi été mises en place à Toronto; il en sera de même à Vancouver dès le 27 juin, a-t-on indiqué par voie de communiqué.