L’aéroport Pearson de Toronto lance une campagne de sensibilisation pour améliorer les temps d’attente à l’aéroport

210
Aéroport Pearson de Toronto

L’aéroport Pearson de Toronto a lancé une campagne de sensibilisation sur la façon dont les passagers et les intervenants peuvent travailler ensemble pour réduire les temps d’attente à l’aéroport.

« A better trip through Pearson » (Un meilleur voyage à l’aéroport Pearson) guide les passagers à travers l’aéroport Pearson, en leur offrant des conseils et des astuces simples ainsi que des renseignements sur ce à quoi ils doivent s’attendre, le tout dans le but de faciliter leur voyage.

« Solving for congestion at Pearson » (Résoudre la congestion à l’aéroport Pearson) décrit les mesures que les partenaires de l’aéroport et les intervenants gouvernementaux ont prises pour améliorer la circulation des passagers à l’aéroport Pearson, ainsi que les prochaines étapes alors que l’industrie travaille en collaboration pour améliorer l’expérience de voyage.

L’infographie, qui sera mise à jour plus tard au cours de l’été en fonction des améliorations continues, met en évidence les processus d’arrivée et de départ de l’aéroport, indique comment l’aéroport et ses partenaires peuvent faciliter la circulation des passagers, et fournit aux passagers une feuille de route pour comprendre les mesures prises dans le but de rétablir la fiabilité dans tous les segments du système de transport aérien.

« Les défis auxquels fait face le plus grand aéroport du Canada sont divers et complexes, de nombreuses parties exploitant leurs propres systèmes à l’échelle de l’empreinte aéroportuaire, a expliqué Deborah Flint, présidente et chef de la direction de l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto. Des progrès ont été réalisés, mais il reste encore beaucoup à faire pour rétablir le système d’aviation canadien. Tous les partenaires – les aéroports, les compagnies aériennes, le gouvernement du Canada, NAV CANADA et le contrôle frontalier des États-Unis – doivent collaborer pour mettre en œuvre rapidement des réformes qui faciliteront les déplacements pour le reste de l’été et au-delà. »

« La COVID-19 a bouleversé l’infrastructure et l’économie touristiques du Canada. La reprise après la pandémie a démontré qu’il est beaucoup moins compliqué d’interrompre une industrie hautement « réseautée » comme celle du transport aérien que de la relancer. Le transport aérien est important pour les Canadiens, autant pour leurs propres déplacements qu’en raison du rôle qu’il joue en ce qui a trait à l’économie et à la perception de notre pays. Nous pouvons tirer parti de cette occasion pour accélérer le changement des processus et des outils numériques, ainsi que pour placer les passagers et les travailleurs au premier plan. Le défi de la reprise est en fait une occasion pour nous d’innover, de repenser les choses et de bâtir l’aéroport de demain », a ajouté Mme Flint.