WestJet : vote en faveur de la grève dans l’Ouest et suspension de vols dans l’Est

199

WestJet

Les employés d’aéroport de WestJet à Vancouver et à Calgary ont voté à 98 % en faveur de la grève, dès le 27 juillet, si un accord n’est pas conclu.

La Presse Canadienne nous apprenait ce matin que « le syndicat représentant plus de 700 employés de WestJet dans les aéroports de Calgary et de Vancouver – la section locale 531 d’Unifor – a déclaré que les travailleurs ont voté en faveur d’une grève s’il ne parvient pas à conclure un nouveau contrat avec la compagnie aérienne ».

Point de vue de WestJet

Le transporteur n’a pas tardé à émettre une déclaration concernant les résultats de ce vote d’autorisation de grève d’Unifor.

En réponse à cette autorisation de grève, la vice-présidente exécutive et chef de la direction des ressources humaines, de l’entreprise et du développement durable, Angela Avery, a déclaré que « il s’agit d’une étape courante dans le processus de négociation collective. Ce n’est pas inhabituel.

« Nous restons concentrés sur la négociation d’une entente qui offrira de la valeur à nos employés d’aéroport, et dont plusieurs se sont joints à WestJet au cours de la dernière année.

« Entre-temps, nous continuerons d’offrir à nos clients les voyages aériens agréables et abordables qui ont toujours fait la réputation de WestJet. »

Dans ce communiqué, WestJet poursuit ainsi :

« WestJet s’est engagée à offrir une rémunération concurrentielle qui reconnaît la contribution des employés d’aéroport et ce, tout en s’assurant que la compagnie aérienne est en mesure de renouer avec la rentabilité après plus de deux ans de pertes financières sans précédent à cause de la pandémie.

« Alors que la compagnie aérienne se reconstruit, la majorité des employés des aéroports sont au service de la compagnie depuis moins d’un an, et la grande majorité des plus anciens ont reçu des augmentations par le biais de la structure d’échelons salariaux existante, en plus d’une rémunération variable qui marque l’industrie canadienne.

« Alors que les Canadiens reprennent leurs voyages cet été, la compagnie aérienne travaille sur des plans d’urgence préventifs et a identifié des employés qui pourraient être réaffectés si nécessaire. Cette mesure préventive est en place pour assurer la continuité du service aérien essentiel d’un océan à l’autre et pour protéger la fragile reprise de l’industrie canadienne du voyage et du tourisme. »

Annulation de vols dans l’Est dès le 15 novembre

Nous apprenons également qu’à compter du 15 novembre, WestJet n’offrira plus de services aériens à destination de Québec, Fredericton, Sydney et Charlottetown. Une volonté de concentrer ses énergies sur les destinations soleil et d’agrément serait à la source de cette décision, selon le transporteur.

Dans ce même ordre d’idées, le transporteur explique vouloir se concentrer sur l’amélioration des correspondances dans l’Ouest du Canada.

Par voie de communiqué, le transporteur indique que tous les voyageurs touchés par ces suspensions seront informés directement ou par l’entremise de leur agent de voyage.

WestJet souligne également qu’il « s’efforcera de procéder à la réservation, pour les voyageurs, selon d’autres dispositions de voyage ou ceux-ci seront admissibles à un remboursement au mode de paiement initial ».

Les vols vers ces destinations de l’Est, prévus d’ici le 15 novembre, ne sont pas touchés.