Une mauvaise blague force l’annulation d’un vol d’Air France

317

Un employé de Paris-CDG a été placé en détention après avoir dit à une fillette qu’elle devait bien se tenir car il y avait un «terroriste dans l’avion».

L’incident remonte au 14 juillet dernier et a provoqué l’annulation d’un vol de la compagnie Air France.

Jusqu’à 5 ans de prison

Selon le Air Journal, si l’homme plaide la mauvaise plaisanterie, il risque jusqu’à 5 ans de prison.

L’incident relaté par Europe1 s’est déroulé le 14 juillet 2022 alors qu’un agent intérimaire de 46 ans a voulu faire peur à une petite fille en lui disant « fais attention, il y a un terroriste dans l’avion ».

Le vol AF646 d’Air France devait s’envoler vers La Réunion. La petite passagère en a parlé à ses parents, qui ont alerté les agents de bord, qui à leur tour, ont prévenu le commandant de bord.

Les vérifications du personnel de sécurité ont retardé le vol, qui a finalement été annulé et reporté au lendemain. Les passagers ont été débarqués et pris en charge par les équipes d’Air France pour la nuit.

La compagnie aérienne a expliqué qu’en « raison d’une suspicion d’acte de malveillance », l’équipage a décidé « conformément aux procédures de sûreté en place » d’interrompre la procédure de départ de l’avion, « et de faire procéder à une inspection de sûreté par la police ».

Aucune menace réelle n’a été observée lors de cette inspection », mais sa durée a amené à atteindre « le temps réglementaire d’engagement des équipages » – d’où son report.