WestJet suspend ses premières liaisons dans l’est du Canada dans le cadre de sa nouvelle orientation stratégique

389

L’entreprise WestJet basée à Calgary a annoncé cette semaine qu’elle suspendra un certain nombre de liaisons vers l’est du Canada à compter de novembre.

Ces annulations font partie d’une stratégie globale du transporteur qui désire davantage concentrer ses activités dans l’Ouest canadien, selon le nouveau PDG de WestJet Alexis von Hoensbroech.

Ainsi, le service d’hiver vers Charlottetown, Î.-P.-É., Fredericton, NB, Sydney, N.-É. et Québec sera suspendu à partir du 15 novembre.

Tous les clients qui sont affectés par les changements d’horaire seront informés directement ou par l’intermédiaire de leur agent de voyages, a précisé la ligne aérienne.

La société ajoute qu’elle tentera d’offrir d’autres alternatives de réservation aux clients qui sont concernés.

«Une compagnie de l’Ouest canadien»

La nouvelle n’est pas vraiment une surprise en soi, puisqu’en juin, Open Jaw rapportait que la nouvelle stratégie du nouveau PDG de WestJet, Alexis von Hoensbroech, pour le plan de reprise de la compagnie aérienne après ses « 100 premiers jours » à la tête de la ligne aérienne, était de changer d’orientation pour devenir une compagnie aérienne desservant davantage l’Ouest canadien, avec plus de routes et de connexions offertes dans cette région.

Il a admis que cela signifierait de réduire la présence de la compagnie aérienne dans l’est du Canada, en particulier sur les routes régionales. De plus, grâce à son acquisition imminente de Sunwing, cela permettrait à WestJet d’augmenter ses investissements dans les marchés des destinations soleil et de loisirs.